PRINTEMPS DES COMEDIENS : BILAN DE L’EDITION 2013

Liliom%20Printemps%20des%20comédiens%202013%20Crédit%20DR[1]

Printemps des comédiens Montpellier : le bilan de l’édition 2013

Voici le temps de faire un bilan de l’édition 2013 du Printemps des comédiens alors que Montpellier Danse bat son plein. En effet, pendant une semaine les deux festivals se chevauchent et les tournée internationales se télescopent, au risque de se tamponner. Tout cela au grand dam des spectateurs volatils qui n’appartiennent à aucun clocher, celui du théâtre ou de la danse.

Si l’on fait partie des amateurs d’art vivant, il faut se couper en deux ou choisir, même quand le choix, entre Trisha Brown et le Berliner Ensemble, s’avère cornélien. Outre les incapacités égotiques des équipes à travailler ensemble (une création commune d’un spectacle de danse-théâtre ravirait TOUT le monde), les politiques jouent pleinement leur rôle dans cette affaire de sur-enchère. En effet, si le Printemps est financé quasi-exclusivement par le Conseil Général de l’Hérault, Montpellier Danse l’est, lui, par l’Agglomération de Montpellier et la Région Languedoc-Roussillon. Manque de bol, ils sont tous du même bord (et tous probables candidats à la mairie de Montpellier aux prochaines élections). Fi du plaisir des spectateurs, divisons pour mieux régner et accusons l’autre de ne pas jouer le jeu. « Vous serez surpris l’année prochaine » glisse-t-on du côté du Printemps…

Le problème du tramway est aussi un bon exemple. Les spectacles qui commencent à 22h se finissent souvent bien après le dernier tramway qui ramène vers le centre-ville. En effet, la ville qui ne se couche jamais (slogan qu’à osé présenter la communication de la maire de 72 ans) fait arrêter les trams ramenant les banlieues dans le centre près de deux heures plus tôt que dans le sens inverse. Et encore une fois, c’est l’agglo qui gère les trams et le CG qui s’occupe du festival. Ce serait trop simple de faire partir un dernier tram à la fin des spectacles, la gauche, qui dirige la région, le CG, l’agglo et la ville, ne voulant pas que les arabes des ghettos envahissent le centre-ville. Et tant pis pour les bourgeois qui ne verront pas la fin des pièces.

Le Printemps se veut à la fois un événementiel mais aussi élément structurant de la vie de la cité. En effet, il s’agit d’accompagner les artistes tout au long de l’année et des éditions. C’est pour cela que nous avons pu revoir avec plaisir des artistes déjà présents auparavant comme Guy Cassiers, James Thiérée ou Antoine Wellens. Celui-ci représentant une des compagnies émergentes du Languedoc-Roussillon dont on espère qu’elles seront encore plus nombreuses dans les prochaines éditions.

Augmentation du nombre de places vendues (près de 50 000 malgré les annulations pour cause de mauvais temps ou de blessure des artistes), du nombre d’abonnements et du nombres de dates pour les spectacles. Il n’y a que les budgets qui n’augmentent pas mais au moins, ils ont le luxe de ne pas diminuer.

Une des soirées les plus réussies pour le mélange des publics fut la nuit éléctro où Pierre Henry a œuvré : des vieux, des jeunes, des bourgeois, des pauvres, des spectateurs du printemps venus s’encanailler au concert, des habitués de l’éléctro qui découvrent le magnifique Domaine d’O…

une des grandes forces du Printemps pour attirer de nouveaux spectateurs sont ses 20 présentations de saison : le directeur lui-même se déplace partout :chez les gens, dans les villages, dans les comités d’entreprise etc. Cela lui permet de présenter des spectacles plus risqués et fait que les gens le reconnaissent et osent venir lui parler ensuite.

Reste à souhaiter au Printemps et à son équipe qu’ils se reposent bien pour nous proposer une édition 2014 encore plus novatrice et foisonnante, pour le plaisir des spectateurs, avant tout.

Bruno Paternot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives