TRIBUNE : « L’ART CONTEMPORAIN », LE CACA ET LA « PERTE CREATIVE »

gelatin-installs-giant-poop-sculptures-at-museum-bojimans-8

LA TRIBUNE de Yann Ricordel : L' »art contemporain », le caca et la « perte créative »

Des préoccupations mictionnelles de Marcel Duchamp au très récent vol d’un chiotte en or présenté comme une « oeuvre d’art » (?), en passant par les crottes géantes du collectif Gelatin au musée Boijimans von Beuningen à Rotterdam en 2018 (voir photo ci-dessus), il est désormais clair que les déjections humaines sont devenues une banalité supplémentaire, un énième topos ennuyeux de l' »art contemporain », notamment aux Etats-Unis. Les Dog Turds de Carl Andre photographiées par Hollis Frampton puis détruites au profit de formes plus « minimalistes » et plus propres appelées à une bien plus grande légitimité et à une bien plus grande visibilité, à peu près contemporaines du No Sculptures/Shit Show (1964) (1) de Sam Goodman, le début de l’obsession de Paul Mc Carthy pour la merde annonçait la couleur, si je puis dire… Ne peut-on pas voir tout cela comme les symptômes d’une conception viscéralement individualiste de la possession, de la consommation, de la dépense et, de ce fait, démontrer que l’art était pour ainsi dire contraint de suivre ce chemin, ou même de prendre l’autoroute du capitalisme sous sa forme globalisée, comme moteur même de la globalisation ?

Après le postulat de Freud d’un stade anal de la libido infantile, Sandor Ferenczi a démontré qu’un érotisme anal basé sur la rétention ouvre chez l’enfant la voie d’un sens de l’économie dont le but est l’accumulation de biens, et « à la forme la plus élevée du sens esthétique, au goût de modeler et de sculpter, qui ne sont que les métaphores de la joie de l’enfant de jouer avec ses excréments« , comme l’exprime Roger Bastide dans « Sociologie et psychanalyse » (1972). Ainsi les formes sublimées de l’érotisme anal que sont la production d’une oeuvre d’art et la dépense en vue de l’acquérir prennent-elles la forme d’une dépense purificatrice, cathartique ou même sacrificielle. Dans un court ouvrage consacré à la vie et l' »oeuvre » du premier serial killer américain H. H. Holmes (2), Alexandra Midal attire notre attention sur l’importance pour la constitution du style de vie américain de la notion de « perte créative » (« creative waste ») théorisée par Christine Frederick dans les années 20. Alors que l’obsession pour la perte et le sacrifice prends dans le cas de Holmes un tour pathologique et fatal, le consumérisme comme force de production à travers la perte semble demeurer une partie importante de l’habitus nord-américain, et par extension global.

Si nous pouvons affirmer que le capitalisme et l’idée romantique de l’oeuvre d’art qui lui est associée se réaliseraient dans une dépense, une perte totale de toute ressource disponible, on peut dans le même temps assister à une valorisation de la matière fécale, du « caca », sur un mode enfantin, sympathique, souriant plutôt que de l’ancienne « merde » honnie, à commencer par l’apparition relativement récente d’un émoji « pile of poo ». Aussi trivial qu’il puisse paraître, il constitue, sur une base psychanalytique, à la fois l’indice d’une modification majeur de la psychologie humaine, au moment où la matière fécale est valorisée comme ressource en elle-même (énergétique, agricole et même médicale), et la transformation correspondante du capital en lui-même, comme un lieu d’échange juste plutôt qu’individualiste, exclusif et captatif. Mais que peut-il demeurer d’une conception romantique de l’art, qui ne peut que prévaloir dans la détermination d’une valeur, à l’issue d’une telle transformation ?

Yann Ricordel

(1) http://retro.no-art.info/1960-69/1964_no-sculpt/info-en.html
(2) lire le texte en ligne ici : https://www.editions-zones.fr/wp/wp-content/uploads/2019/01/9782355221323-la-manufacture-du-meurtre.html#ap_ntb-086-1

Images: 1- collectif Gelatin au musée Boijimans von Beuningen / 2- Paul Mc Carthy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives