ROME : URS FISCHER CHEZ LARRY GAGOSIAN

0e76896c2425008e8944bee89156e087[1]

URS FISCHER : Gagosian Gallery, Roma / Jusqu’au 26 octobre 2013.

Urs Fischer expose jusqu’au 26 octobre prochain pour la première fois à Rome, à la galerie Gagosian.

Les installations à grande échelle de Fischer et les sculptures de genre faisant référence à la peinture du même type, des paysages, des nus, des natures mortes dans une profusion de matériaux riches et sculpturaux, souvent éphémères constituent l’essentiel de cette exposition. Que ce soit en utilisant des comestibles tels que le pain ou des fruits, ou d’autres substances délicates telles que la cire de bougie, Fischer mine Le potentiel littéral et métaphorique des matériaux à introduire une quatrième dimension -le temps- dans le travail.

Comme le titre l’indique, a Horse / Bed (2013), un cheval semble avoir complètement fusionné avec un lit d’hôpital, dont les différentes parties enveloppent la tête et les jambes de l’animal. Le cheval se tient debout, « porte » le lit comme un harnais comme si de rien n’était. Ce combiné numérique réalisé à partir de scans 3D d’une bête de somme taxidermisée et un lit d’hôpital, a été usiné à partir d’aluminium brillant, et les détails impressionnants que proposent la matérialité de la sculpture offrent une quantité énorme d’informations à l’œil nu.

les Problem paintings font également partie de l’exposition, colorées et agrandies à différentes échelles, puis gênées par la sérigraphie constituent un choc des systèmes de représentation, à la fois convulsif et empreint d’humour noir. Un élément central de l’exposition sont ces paires de peintures monumentales comme celle d’un portrait de femme et d’un œuf, tandis que les travaux connexes Innocent problem, real problem et Sloppy problem (toutes de 2013) introduisent d’autres archétypes féminins et masculins.

Un petit vase de fleurs colorées, soigneusement positionné dans l’exposition, anime la salle, soulignant les explorations en cours de Fischer avec l’échelle, la perception et la relation de l’art à la réalité.

Urs Fischer est né en 1973 à Zurich, et ​​a étudié à la Schule für Gestaltung de Zurich. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques et privées importantes à travers le monde. Ses grandes expositions récentes sont la Biennale di Venezia (2003, 2007 et 2011); « Kir Royal », Kunsthaus Zurich (2004), «pas que ma maison Not My Fire », Espace 315, Centre Georges Pompidou, Paris (2004);  » Mary Poppins « , Blaffer Art Museum, University of Houston (2006),« Marguerite de Ponty, «New Museum, New York (2009-10),« Oscar the Grouch, «La Fondation Brant, Greenwich, Connecticut (2010-11) , « Sunrise Skinny, » Kunsthalle Wien (2012) et «Madame Fisscher, » Palazzo Grassi, à Venise (2012). Une grande enquête en deux parties de son travail, qui comprenait l’installation massive d’argile Oui, produit avec 1.500 bénévoles, a été présentée au Museum of Contemporary Art, Los Angeles, et le Geffen Contemporary d’Avril à Août 2013.

7dabf8e562d1eebea91bd64f6cf5a679[1]

Visuels copyright Ürs Fischer / Gagosian Gallery

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives