A AVIGNON, CAROLYN CARLSON DANSE SUR LE PAPIER

015-NQ-C-062169

CAROLYN CARLSON : écriture et mouvement / Dans le cadre du Festival LES HIVERNALES / Du 28 février au 5 avril / Maison Jean Vilar, Avignon /

La grande dame de la danse contemporaine était à Avignon ce 28 février à l’invitation des Hivernales avec une exposition de ses oeuvres graphiques, carnets, vidéos et photographies en tous points exceptionnelle.

Organisée à la Maison Jean Vilar, lieu emblématique de la cité éolienne, l’exposition, montée en collaboration avec la bibliothèque Nationale de France (déjà présentée en décembre et janvier derniers à la BNF Paris), est constituée d’un fonds d’archives que la chorégraphe américaine a offert à la France en 2011.

Croquis de chorégraphies, carnets poétiques, calligraphies, notes de travail, livres… les feuilles montrées à Avignon sont une plongée dans l’intime de l’artiste, un ensemble étonnant d’oeuvres fragiles qui se constituent en une mémoire sensible du travail chorégraphique. Mais pas seulement, puisque Carlson a souvent fait de nombreuses incursions dans d’autres univers que celui pour lequel on la connaît. Ses calligraphies, ses poèmes, sont une autre manière de danser la vie, sur le papier cette fois.

Documentée par un ensemble très riche de photographies de spectacles, accompagnée de films et de vidéos, l’exposition est une approche réussie du monde en mouvement de l’artiste Carlson.

Carolyn Carlson est une papesse de la Danse, qui aura profondément marqué l’histoire de cet art. A Paris, elle a créé l’Atelier de Paris, avant de diriger le Centre Chorégraphique National de Roubaix. Plus de 50 ans nous séparent de ses premières chorégraphies, mais l’activiste Carlson est toujours à la manoeuvre, elle qui danse comme elle respire.

Parallèlement, Carlson a toujours fréquenté l’art et les artistes visuels, l’imprégnation dans sa danse en témoigne fortement. Ses collaborations régulières avec de grands noms de l’art contemporain caractérisent son oeuvre chorégraphique. De même, dessiner est clairement pour l’artiste le second langage « naturel » de la danse, un acte essentiel et fondateur, avec lequel se construisent et se réfléchissent le mouvement et le geste. L’exposition où foisonne un nombre important d’oeuvres sur papier en dresse le constat éclairant. S’y affirme que l’écriture, le dessin, la calligraphie sont aussi pour Carlson matière à danser, encore et toujours, avec la même fulgurance et l’étonnante beauté qu’elle assigne à toute son oeuvre.

Marc Roudier

Jusqu’au 5 avril 2014. Coproduction BnF et association Jean Vilar, en collaboration avec l’Atelier de Paris – Carolyn Carlson. Commissaires de l’exposition Joël Huthwohl, et Valérie Nonnenmacher, de la BnF.

Carolyn Carlson donnait également une masterclass le 1er mars dans le cadre du festival Les Hivernales, dirigé par Emmanuel Serafini, dont le vernissage de l’exposition Carlson constituait l’opening. Les Hivernales se tiennent du 1er au 08 mars 2014 à Avignon.
http://www.hivernales-avignon.com

-

02- BLUE LADY COL-202-N35-RECTO (6) (1)

010-4-COL-202(34)

PHOTO_25

08-NQ-C-062163

Visuels copyright Carolyn Carlson / Archives Carolyn Carlson BNF, Paris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives