« HEROES, PRELUDE », RADHOUANE EL MEDDEB

evenement_445_image

HEROES, PRÉLUDE : Radhouane El Meddeb, La Compagnie de Soi / Essai chorégraphique pour 10 danseurs / Dans le cadre du programme Monuments en mouvement / Panthéon 14 – 15 avril 2015.

La rencontre a eu lieu sous la nef Curial, véritable aire de jeu et de virtuosité, investie jour après jour par de nombreux jeunes danseurs y introduisant les pulsations de la ville. Radhouane El Meddeb, artiste en résidence au Centquatre, parle volontiers de leur ardeur galvanisante. Une respiration forte, des mouvements rapides, des crissements de chaussures sur la dalle de béton brut, un engagement physique sans faille, une atmosphère bon enfant où l’on échange des enchainements, on regarde et on tente de nouveaux gestes, surtout une énergie partagée. Chacun vient avec ses sons, ses rythmes, sa technique et son envie de faire. A y regarder de plus près, leurs rêves éclosent à fleur de peau. Le chorégraphe a trouvé parmi eux les dix protagonistes de sa nouvelle création, ses héros. Le titre n’a rien d’anodin, tant leur implication est totale, grave et enjouée à la fois. D’autant plus que la création d’HEROES, Prélude aura lieu au Panthéon, dans le cadre du programme «Monuments en mouvement», lancé en 2015 par le Centre des Monuments Nationaux.

Aux origines de cette initiative, il y a un constat vérifié au cours des années – lectures et concerts entretiennent avec les vieilles pierres un dialogue fécond, riche en émotions – ainsi que le désir de pousser plus loin ces explorations sensorielles – il était temps que la danse franchisse le seuil de ces vénérables bâtisses. Un programme de créations a donc été lancé. Du Panthéon où Radhouane El Meddeb ferra danser ses Heroes, à la Place Forte de Mont-Dauphin où Yoann Bourgeois va enclencher les jeux de vertiges, d’élans, de déséquilibre et d’envol de sa terrible Cavale, en passant par l’Abbaye de Cluny et la Basilique Saint Denis où Nathalie Pernette va explorer La figure du gisant ou encore par les châteaux d’Azay-le-Rideau et Châteaudun où Thomas Lebrun proposera sa nouvelle pièce Où chaque souffle danse nos mémoires, les anciens édifices se mettent à vibrer au rythme de ces danses tout aussi inspirées que singulières.

Le premier rendez-vous de cette saison « Monuments en mouvement » aura lieu au Panthéon le 14 avril pour HEROES, Prélude, l’essai chorégraphique de Radhouane El Meddeb.

Ils sont encore en répétition, sous la nef du Centquatre ou dans les studios de la Briqueterie, Centre de développement chorégraphique de Val-de-Marne. La musique les porte. Du krump au kathakali, leurs gestuelles ont gardées leurs spécificités. Le chorégraphe les travaille vers une harmonie saccadée, riche d’échos et contaminations. Un regardeur se tient toujours immobile au cœur de ce tourbillon de danses. Sa présence fait résonner d’autant plus fortement l’intense proximité entre les corps et la grande attention qu’ils se portent les uns aux autres même entrainés dans les plus furieux mouvements. L’art de Radhouane El Meddeb procède par rythmes et volumes, mais surtout par une grande écoute. Les danseuses et danseurs se sont arrêtés net, ils nous font face. Leurs regards charrient une densité trans-historique, une épaisseur de vécu terrible malgré leur jeune âge. Pourtant ils ne sont pas une masse, mais une multitude, grâce aux intuitions du chorégraphe qui sait nous faire entrevoir la singularité de chacun. La danse repart impétueuse. Cet échange sera d’autant plus troublant sous la coupole du Panthéon.

Smaranda Olcèse

heroes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives