« DO DISTURB », 2e EDITION, PALAIS DE TOKYO

3562

Après le succès de sa première édition en avril 2015, le festival DO DISTURB remet à nouveau le Palais de Tokyo en effervescence les 8, 9 et 10 avril 2016.

Au programme de cette édition figurent plus de 50 propositions expérimentales au croisement des arts du cirque, de la performance, de la magie, de la danse, du design, de la mode et du son : des créations nouvelles, des pièces inédites en France ainsi que des performances revisitées pour l’occasion.

Aux côtés d’artistes incontournables ainsi que de jeunes talents émergents sur la scène internationale encore jamais montrés en France, la très jeune création sera au rendez-vous dans le cadre de collaborations inédites nouées avec des écoles d’art, de cirque, de design et de mode françaises et étrangères.

Un petit aperçu du programme de cette année : le chorégraphe Trajal Harrell, figure majeure de la performance, le duo Gérard & Kelly avec Reusable parts/Endless Love, inspiré de Kiss de Tino Sehgal et montré pour la première fois en Europe, la créatrice de mode Marga Weimans et ses pièces de haute couture vivantes, Mel O’Callaghan, prix SAM pour l’art contemporain 2015, avec une installation immersive présentée précédemment à la Biennale de Sydney à travers laquelle l’artiste interroge la résistance physique, Ed Fornieles, dont les dispositifs explorent la subjectivité formatée d’une génération biberonnée au web 2.0, ou encore Ollie Palmer, actuellement résident du Pavillon Neuflize OBC, le laboratoire de création du Palais de Tokyo.

DO DISTURB vient également à la rencontre de la très jeune création en accueillant les projets d’artistes affiliés aux départements de recherche de prestigieuses écoles d’art françaises et étrangères.

« Pour cette nouvelle édition, DO DISTURB fait du « transgenre » le leitmotiv d’une création toujours plus expérimentale, nourrie par des processus de recherche dans les arts plastiques mais aussi dans les arts du cirque, la magie, la danse ou la mode. Ainsi DO DISTURB s’apprête encore une fois à brouiller les pistes et à bouleverser les codes. » annonce Vittoria Matarrese, commissaire générale du festival.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN