KYUNGWOO CHUN, « THE MOST BEAUTIFUL WEIGHT », MAC VAL

Kyungwoo-Chun-The-Weight-_13-2016-mac-val_large

Kyungwoo Chun : The Most Beautiful Weight / MAC VAL / 16 avril – 4 septembre 2016.

Dans le cadre de son programme de résidences et de l’Année France-Corée 2015-2016, le MAC VAL poursuit son exploration de la scène artistique contemporaine avec Kyungwoo Chun.

Accueilli en résidence en novembre 2015, puis janvier et février 2016, l’artiste propose dans cette exposition la restitution de deux projets menés sur le territoire du Val-de-Marne en lien avec sa population.

Pour The Weight, Kyungwoo Chun est allé à la rencontre de la classe allophone du lycée Romain Rolland à Ivry-sur-Seine, qui regroupe des élèves nouvellement arrivés en France ne parlant pas ou peu le français.

D’origines très diverses, ils suivent ensemble un enseignement intensif en français pendant un an, avant d’intégrer un cursus classique. L’artiste invite ses modèles à former des équipes pour se porter les uns les autres. Ce qui l’intéresse dans le portrait est la charge émotionnelle d’une pause tenue dans le temps.

L’action même de se porter sur le dos, de s’apporter du soutien dans un sens physique et psychologique, crée des relations d’entraide entre les êtres. Il joue avec les normes traditionnelles de la photographie en réalisant des portraits poétiquement floutés par des temps d’exposition prolongés. La douceur des images reflète l’intensité émotionnelle ressentie par les élèves dans ces situations de partages. Le langage corporel se substitue ici à la parole et donne à voir le fragile équilibre de plusieurs corps en interaction, supprimant les barrières culturelles et linguistiques. Car c’est bien la relation que chaque adolescent entretient avec son corps, en fonction de sa culture et de son âge que Kyungwoo Chun interroge.

L’artiste a vécu dix-neuf ans en Allemagne et s’est retrouvé dans une situation similaire lors de son arrivée puisqu’il ne parlait pas la langue. Il s’agit pour lui d’un contexte de grande créativité induite par la volonté et les difficultés de communiquer. Ce travail permet non seulement aux adolescents de participer à ce temps de création artistique et de découvrir le MAC VAL à proximité de leur établissement, mais aussi à Kyungwoo Chun de proposer une réflexion sur la construction de l’adolescence, moment d’apprentissage et de maîtrise de ses réactions émotionnelles qu’il ré-expérimente lui-même.

Most Beautiful, le second projet de cette résidence, met en avant des travailleurs invisibles mais indispensables à tous, œuvrant pour la propreté de la voierie communale. Après plusieurs rencontres avec des agents de propreté, Kyungwoo Chun leur a proposé de réaliser une performance inédite : dessiner les yeux fermés la personne qui leur manque le plus sur leur temps de travail.

Le résultat présente un montage de chaque dessin associé à la photographie d’une main revêtue d’un gant. La main devient à la fois celle qui manie l’outil de travail et celle qui permet de révéler l’esprit libre et poétique de chacun à travers cette commande artistique.

Les témoignages photographiques de ces deux projets collaboratifs, présentés en parallèle, reflètent une expérience personnelle de chaque participant mais également la mise en lumière des relations humaines, que Kyungwoo Chun n’a de cesse d’explorer dans son travail.

Kyungwoo Chun, The Weight #13, 2016 – chromogenic print – copyright the artist

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN