16e QUADRIENNALE DE ROME : OPERATION NEW ITALIAN ART

rome 1
Rome, correspondance.
16° Quadriennale de Rome : opération New Italian Art

Après huit ans d’interruption, la Quadriennale de Rome ressuscite grâce entre autres à de nouveaux sponsors comme le groupe allemand BMW qui vient d’organiser une première conférence à la 9° Biennale de Berlin, et AXA qui prépare un parcours spécial Quadriennale à la foire de Bâle Art Basel 2016.

Très attendue, la conférence de presse a eu lieu hier à Rome au siège du Ministère de la Culture en présence du Ministre Franceschini au lendemain des élections municipales. L’inauguration de la 16° Quadriennale est prévue le 13 Octobre dans sa « location » originelle au Palazzo delle Esposizioni, musée jusqu’ici pratiquement congelé. Le nouveau président de la Quadriennale Franco Bernabè a présenté le projet de l’exposition qui aspire tacitement au modèle de la Biennale de Venise.

Le titre «Autres temps, autres mythes» souligne que l’Italie tourne enfin la page mais avec un retard de cinquante ans, un trou historique de deux générations que la 16° Quadriennale tentera de combler avec une liste d’une centaine d’artistes divisés en dix sections.

Onze jeunes curateurs vont officiellement relayer les super curators stars du passé comme Germano Celant qui avait lancé l’Arte Povera dans les années 1960. Une des figures de l’Arte Povera, Giuseppe Penone, figurait d’ailleurs dans le jury qui a sélectionné les nouveaux curateurs il y a quelques mois.

Une succession pilotée donc et purement formelle, mais surtout complètement dispensée de la compétition théorique qui rentrait dans la logique culturelle précédente où, avant toute intervention institutionnelle, les artistes et les curateurs se regroupaient plus ou moins spontanément. Parmi ces onze jeunes curateurs qui ont chacun leur tour présenté leur projet hier, une seule curatrice a tenu à distinguer son projet, mais seulement du point de vue structurel, Marta Papini qui a longtemps travaillé avec Maurizio Cattelan.

Du point de vue théorique, aucune véritable frontière : les nouveaux curateurs s’échangent les artistes en toute tranquillité, c’est le cas des curateurs Luigia Lonardelli et Simone Ciglia qui intègrent Pietroiusti dans leur projet, un artiste et professeur né en 1955 connu pour ses opérations relationnelles, avec qui s’est formé un autre curateur de la 16° Quadriennale, Luca Lo Pinto. Six artistes ont été par ailleurs voulus par plus d’un curateur et auront donc droit à plus de visibilité : Gamper, Husni-Bey, Invernomuto, Maloberti, Piscitelli et enfin le plus connu Vezzoli.

Si les artistes sont interchangeables, si les curateurs ne sont pas en compétition, et que les véritables connexions sont omises, on comprend mal la logique institutionnelle de cette Quadriennale qui se résume à un recensement des artistes italiens «déjà confirmés» comme l’a souligné hier le Président Bernabè. Baruchello, seul artiste présent à la conférence hier, né en 1924 et qui a connu Duchamp, figure comme le doyen de la liste ; d’autres artistes de sa génération mais morts seront également exposés comme Carol Rama.

On compte une grande majorité qui vit entre Milan, Turin et Berlin (régions où sont aussi principalement établis les curateurs), quelques-uns arriveront de New York, Paris et Londres, très peu vivent à Rome qui reste paradoxalement le centre des opérations institutionnelles telles que la Quadriennale.

Raja El Fani
à Rome

Liste des curateurs par section

I Would Prefer Not, Exercices de soustraction dans l’art italien d’aujourd’hui, par Simone Ciglia et Luigia Lonardelli.
Eh, vous!, Le Portrait dans l’art italien, par Michele D’Aurizio.
De la Démocratie en Amérique, Réflexions autour des thèmes clés de Toqueville, par Luigi Fassi.
Oréstiade italienne, Réflexions autour du documentaire de Pasolini, par Simone Frangi.
Les yeux fermés sont extraordinairement ouverts, LInterprétations d’un fragment illisible du poète Emilio Villa, par Luca Lo Pinto.
De Rerum rural, Explorations écologiques, par Matteo Lucchetti.
L’état des choses, Suite d’expositions personnelles, par Marta Papini.
La deuxième fois, Le recyclage dans l’art italien d’aujourd’hui, par Cristiana Perrella.
Cyphorie, Internet et surveillance chez les artistes italiens nés entre 1973 et 1989, par Domenico Quaranta.
Périphériques, Les artistes italiens qui ont choisi de vivre en banlieue, par Denis Viva.

Liste des artistes de la 16° Quadriennale
Agudio
Airò
Alek O.
Alterazioni Video
Ancarani
Angiuli
Arena
Balteo-Yazbeck
Barba
Bartolini
Baruchello
Becheri
Biscotti
Boccioletti
Cagnin
Calò
Candeloro
Cassiani
Catanzaro
Chironi
Cirio
Correale
Consani
Contini
Coppola
Correale
Cuoghi
Cuomo
Curandi
Degiorgis
De Serio
Di Martino
Fassone
Favaretto
Fato
Fredi
Ferrini
Fonassi
Fontaine
Franceschini
Fumai
Gamper
Grasso
Gasconade
Garutti
Giacconi
Giardina Papa
Gioli
Grimaldi
Guaita
Guccio
Hase
Husni-Bey
Icaro
Insom
Invernomuto
Iorio
Kard
Katz
Latronico
Leotta
Levi
Linke
Lodoli
Lohr
Maloberti
Manfellotto
Marchi
Marcon
Martini
Mattes
Mazzi
Migliora
Momentum
Monsi
Morbin
Morbio
Moscardini
Nazardo
Novello
Pietroiusti
Piscitelli
Quayola
Rama
Ricci
Romano
Samorì
Scalfi Eghenter
Senatore
Senni
Solmi
Spanghero
Squillacciotti
Strappato
Stucchi
Tadiello
Tonus
Trejbalova
Trevisani
Tribbioli
Tuttofuoco
Vetturi
Vezzoli
Villa
Vitone
Zuffi

16ème Quadriennale d’art – 13 Octobre 2016 – 8 Janvier 2017

rome 2

Visuels: les 11 curateurs de la Quadriennale 16, au centre le Ministre de la Culture Franceschini et le Président de la Quadriennale Franco Bernabè, photos Raja El Fani.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN