« DECENTRER », FRANCOIS CHAIGNAUD-LALLA KOWSKA REGNIER, FONDATION RICARD

Poésie Plate-forme « Décentrer » – François Chaignaud et Lalla Kowska Régnier – Fondation Ricard – Jeudi 30 mars 19h.

Jérôme Mauche reçoit François Chaignaud et Lalla Kowska Régnier.

« Décentrer » propose une rencontre entre le chorégraphe et danseur, François Chaignaud, l’un des plus inventifs du moment, et Lalla Kowska Régnier, figure emblématique de la scène trans. Leur proximité et leur dialogue témoignent de la manière dont les forces mobiles de l’action esthétique, de la performance notamment, impactent les formes sociales d’engagements affectifs et sexuels, à la croisée des existences.
———
François Chaignaud Diplômé en 2003 du Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris, François Chaignaud développe un impressionnant travail artistique par son ampleur et pertinence. Il traverse, lie et relit des précurseurs de la modernité chorégraphique aux avant-gardes contemporaines, des techniques et symboliques du ballet classique aux danses urbaines et non scéniques, en passant par les arts sacrés. Il crée des performances, seul, de Aussi Bien Que Ton Cœur Ouvre Moi Les Genoux (2008) à Думи мої (2013), et développe un intense ensemble de collaborations avec la drag queen Rumi Missabu des Cockettes, le cabarettiste Jérôme Marin (Sous l’ombrelle, 2011), l’artiste Marie Caroline Hominal (Duchesses, 2009), les couturiers Romain Brau et Charlie Le Mindu, le plasticien Théo Mercier (Radio Vinci Park, 2016), le photographe Donatien Veismann et le vidéaste César Vayssié (The Sweetest Choice, 2015), le musicien Nosfell (Icônes, 2016) ou l’artiste Brice Dellsperger (2017).

Avec Cecilia Bengolea, dans le cadre de la compagnie Vlovajob Pru, il crée Pâquerette (2005-2008), Sylphides (2009), Castor et Pollux (2010), Danses Libres (d’après des chorégraphies oubliées de François Malkovsky, 2010), (M)IMOSA (coécrit et interprété avec Trajal Harrell et Marlene Monteiro Freitas, 2011), Altered natives’ Say Yes To Another Excess — TWERK (2012), Dub Love (2013) et DFS (2016). Le Centre National de la Danse à Pantin leur consacre actuellement une rétrospective. Leurs créations ont été présentées dans de multiplies liées à la danse comme à l’art contemporain en France et à l’étranger.

Également historien, François Chaignaud a publié aux PUR L’Affaire Berger-Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905).

Lalla Kowska Régnier Lalla Kowska Régnier est activiste dans la lutte contre le sida au début des années 90. Elle collabore ensuite aux entreprises de divertissement industriel jusqu’au début des années zéro. Après son licenciement de Canal +, elle entame sa transition. On la retrouve dans deux ou trois bars du centre de la ville de Paris pendant quelques temps. Depuis une petite dizaine d’année, elle écrit parfois — loin des champs académiques et militants –, à partir des motifs politiques, sociaux et artistiques aussi qui traversent son corps de femme transexuée et déracisée. Elle est notamment l’auteure, avec Jihan Ferjani, du Manifeste Trans’ : Notre corps nous appartient, in « Nouvelles questions féministes », 2008. Elle collabore à la revue « Terrain vague ».

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN