VALERIE BELIN, INSTITUT BERNARD MAGREZ, BORDEAUX

Valérie Belin – Institut culturel Bernard Magrez, Bordeaux – 25 octobre 2017 – 25 mars 2018.

L’Institut Culturel Bernard Magrez à Bordeaux, consacre une exposition monographique à l’artiste Valérie Belin. Considérée comme l’une des artistes photographes françaises les plus importantes de sa génération, Valérie Belin a remporté le prestigieux Prix Pictet en 2015.

L’exposition présente, dans les salles du Château Labottière, une vaste sélection d’œuvres issues des séries les plus emblématiques de l’artiste. Les photographies présentées dans cette exposition dialoguent entre elles et mettent en lumière la diversité du travail de Valérie Belin.

Par le traitement de la lumière, des contrastes, les proportions des tirages et autres paramètres savamment orchestrés, Valérie Belin joue de l’incertitude. Devant ses images, il est souvent difficile de dire si ce que l’on regarde est doué de vie ou inanimé, réel ou virtuel, naturel ou artificiel.

Née en 1964 à Boulogne-Billancourt, Valérie Belin vit et travaille à Paris. L’artiste bénéficie actuellement, et depuis le mois de mai 2017, d’une grande exposition personnelle itinérante en Chine (au Three Shadows Museum of Photography de Pékin, au SCôP de Shanghai et au Musée de Chengdu).

Elle a également fait l’objet d’expositions monographiques d’envergure comme au Centre Pompidou (Paris, 2015), à la Maison Européenne de la Photographie (Paris, 2008) au Musée d’Orsay (Paris, 2008), au Musée de l’Elysée (Lausanne, 2008), au Huis Marseille (Amsterdam, 2007).

L’œuvre de Valérie Belin est présente dans de nombreuses collections privées et publiques telle celle du Centre Pompidou (Paris), de la Maison Européenne de la Photographie (Paris), du MOMA (New York), du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, de la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain (Paris), du Los Angeles County Museum of Art, du Musée Galliera (Paris), du San Francisco Museum of Art, du Huis Marseille (Amsterdam), encore du Musée de l’Elysée (Lausanne).

En 2016, les Éditions Damiani publient la seconde grande monographie consacrée à Valérie Belin sur son travail de 2007 à 2016, après la publication en 2006 par les Éditions Steidl qui reproduisait son œuvre de1993 à 2006. Cette monographie présente des textes de Quentin Bajac, Dork Zabunyan et Étienne Hatt.

Valérie Belin est représentée par la Galerie Nathalie Obadia Paris/Bruxelles depuis 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN