« BOUQUET OF TULIPS » DE JEFF KOONS : UNE PHRASE DE GUY DEBORD…

bot koons

TRIBUNE. « Bouquet of Tulips » de Jeff Koons : une phrase de Guy Debord

Parce qu’il y a si peu à dire à propos d’une chose comme celle-ci, et qu’il est inutile et même nuisible de redire mal ce qui a déjà été admirablement dit, je vous propose simplement, laconiquement, de regarder l’oeuvre commémorative de Jeff koons en regard de cette phrase de Guy Debord qui pourrait demeurer comme la légende d’une oeuvre vouée à la reproduction, d’abord écrite dans La société du spectacle en 1967, puis dite par l’auteur lui-même dans le film du même nom en 1974 :

« Quand l’art devenu indépendant représente son monde avec des couleurs éclatantes, un moment de la vie a vieilli, et il ne se laisse pas rajeunir avec des couleurs éclatantes. Il se laisse seulement évoquer dans le souvenir. La grandeur de l’art ne commence à paraître qu’à la retombée de la vie. »

Yann Ricordel

Comments
One Response to “« BOUQUET OF TULIPS » DE JEFF KOONS : UNE PHRASE DE GUY DEBORD…”
  1. rcrdlynn dit :

    Trois phrases, en réalité. On va pas chipoter. Un, trois, tout ça c’est chiffres et compagnie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives