HASSEN KHAN, « BLIND AMBITION », CENTRE POMPIDOU PARIS

hassan_khan_exposition_pompidou-1_large

Hassan Khan – Blind Ambition – Centre Pompidou Paris – 23 février – 25 avril 2022

Hassan Khan développe depuis les années 1990 une pratique conceptuelle à travers une grande variété de médias : sculpture, photographie, vidéo, son, texte et installation in situ. Adoptant sans cesse de nouvelles formes, son œuvre aborde avec une ironie discrète les rapports de force qui définissent l’atmosphère politique et sociale du monde contemporain.

Collages et hybridations y entremêlent le grotesque et l’onirique, l’héritage critique de l’abstraction et l’énergie subversive du populaire. De même, dans sa musique, la filiation de l’avant-garde croise le shaabi, le jazz et le hip-hop. Puisant dans l’observation du quotidien, chaque objet déploie une fiction brève et acérée, entre poésie et satire. Les subtiles allégories de Hassan Khan tendent un miroir mordant à l’anxiété globalisée de notre temps.

L’exposition « Blind Ambition » réunit pour la première fois dans une institution française un important ensemble d’œuvres anciennes et récentes, ainsi que de nouvelles productions de Hassan Khan, organisées dans des constellations et des remixes inédits. Les dispositifs et les points de vue varient au gré de la scénographie, paysage spécifiquement conçu par l’artiste pour la Galerie 3. En partie dédiée aux promeneurs et aux promeneuses de la rue Saint Merri, l’exposition interpelle directement l’espace public, arène du prévisible comme de l’imprévisible, chère à Hassan Khan. Cet audacieux projet pensé pour le Centre Pompidou met en lumière toute la dimension expérimentale d’une recherche artistique en continuel déplacement.

Né en 1975, Hassan Khan vit et travaille entre Le Caire et Berlin. Son œuvre a fait l’objet d’expositions monographiques dans des institutions telles que le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid (2019), la Kestnergesellschaft, Hannovre (2019), le Museum für moderne Kunst, Francfort (2015), SALT Beyoglu, Istanbul (2012), Queens Museum, New York (2011), entre autres. Il se produit en concert dans des festivals internationaux et a publié récemment le recueil de nouvelles Twelve Clues (2016), l’anthologie d’essais Anthology of Published and Unpublished Writings of Hassan Khan (2019) et l’album Superstructure Ep (2019). Hassan Khan a remporté le Lion d’argent à la 57e biennale de Venise (2017).

khan 2_large

Images: 1- Hassan Khan, Dom-Tak-Tak-Dom-Tak, 2005 — Installation lumineuse et sonore (mixeur audio, amplificateur, enceintes, programme lumineux, régulateur, texte vinyle au mur)330 × 1386 × 617 cm — Vue de l’exposition Hassan Khan, SALT Beyoğlu, Istanbul, 2012-2013 Courtesy of SALT / Photo © Serkan Taycan © Hassan Khan / 2- Hassan khan, Piggie Piggie longhands Growl Growl, 2à&ç – Peluche, mousse, tissu, acier inox,  250.00 x 250.00 x 250.00 cm – vue de l’exposition HOST à Hanovre – Photo © Serkan Taycan -© Hassan Khan 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

    Art Art Bruxelles Art New York Art Paris Art Venise Biennale de Venise Centre Pompidou Danse Festival d'Automne Festival d'Avignon Festivals La Biennale Musiques Palais de Tokyo Performance Photographie Théâtre Tribune
  • Archives