LOOKING FOR SEVENTIES : Regards sur une lame de fond qui a renversé le vieux monde

Looking for Seventies est l’occasion de revenir sur cette décennie formidable qui a ensemencé toute la création actuelle. Une époque de révolte et de mises-à-plat, de révolutions formelles parfois radicales et d’utopies libératrices. C’est d’ailleurs à cette période qu’est vraiment né l’Art contemporain, après l’exposition fondatrice de Berne Quand les attitudes deviennent formes, organisée par Harald Szeemann (photo), qui en 1969, a ouvert grand le champ des possibles pour toute une génération d’artistes et instauré un rapport à l’art qui ne devait plus jamais être le même.

C’est également une période faste pour toutes les formes d’art, qui a vu l’émancipation de la performance, ainsi que les laboratoires inédits du Living Theatre ou de Grotowski, la révolution d’une danse libérée de son carcan formaliste, ou encore l’invention d’une musique populaire mais savante, telle que la théorisaient et la pratiquaient Phil Glass ou Archie Shepp. C’est encore la Documenta V de 1972, coordonnée par le même Harald Szeemann, qui met au jour tous ces mouvements et courants fondateurs de l’histoire. Et c’est bien sûr la génération Punk à la fin de la décennie, et le choc frontal d’un God Save The Queen rageusement libératoire que les Sex-pistols ont emmené jusqu’à l’orée des années 80.

Bref les 70′s sont inépuisables et impressionnantes en termes de modernité et de fondement même d’une pensée actante et revendicatrice. Pour ce dossier, nous avons choisi une approche informelle, non dogmatique, légère commme l’air, et avons plutôt opté pour un dialogue avec la période par capillarité, contamination et micro-éclairages. Ce Looking for Seventies est un chantier ouvert, en mouvement, qui courra sur deux ou trois numéros encore, s’enrichissant jour après jour de focus sur les oeuvres ou les événements-phares, ainsi que des contributions de celles et ceux qui, témoins ou non de la période, ont à faire avec cet incroyable foisonnement d’initiatives et de d’expériences, qui ont vraiment révolutionné la pensée créatrice et la société tout entière.

Un dossier en liberté et à épisodes, pour un regard aux éclairages multiples, à suivre donc dans les deux prochaines livraisons bimestrielles de la revue, et qui sera repris dans son intégralité pour la première publication semestrielle papier d’INFERNO, à paraître au printemps 2012.

Eléonor Zastavia

RETOUR AU SOMMAIRE DU DOSSIER 70’s
OU RETOUR A LA UNE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives