CARNETS DE BEYROUTH / # 06 : UN BALCON DE BEYROUTH

CARNETS DE BEYROUTH par Flora Moricet.

« Car un homme qui crie n’est pas un ours qui danse » (Aimée Césaire)

Ecrit dans la foulée d’une scène, de celles qui ne s’oublient pas.

Deux hommes emmènent de force une femme dans un 4×4 noir, suivis d’une mère de famille et de sa fille. Elle devait être une domestique venue d’ailleurs, comme il y en a beaucoup ici au Liban.

De l’homme qui tue ou de la femme qui hurle
Lequel des deux m’arrachera à la pierre tombale, de l’enfance à l’oubli ?
Combien de chants soulageront-ils ton cri de chienne égorgée, de louve agonisante ? Que mes tripes dansent en page blanche affolée.
C’est le cri de l’enfance qu’on assassine. De la maison cent fois hantée. De la mort jamais morte.

Il est trop noble le surnom de tyran pour ton regard et pour tes bras- ton geste de l’horreur, ton geste de l’Histoire, d’une mémoire crucifiée. Il n’est pas fou pour être cet homme.

Me reviennent en mémoire des légendes que je ne connais pas, des danses rituelles jamais apprises de pays inconnus.
Me reviennent en mémoire ces monstres inventés, monstres informes et suggérés.

Un rêve qu’on étouffe le doigt sur l’oreille.
Aux côtés de la mère, à la place du père, à droite du volant, la petite se tenait là, à la place du mort.
Pendant qu’il s’occupait de celle sans visage et sans adresse- de la feuille volante, de la fille volée. Levons les vitres teintées qu’on ne témoigne pas.
Regard dehors la loi
Nulle loi pour ces femmes sans visage.

De la femme qui hurle, du geste de l’homme ou de son regard, de la mère complice et de la petite se bouchant les oreilles, il n’en est pas un que j’oublierai.

Le cauchemar a pris la fuite à la manière d’un mauvais film.
Le soleil est toujours le même sur les chaises plastiques en attente.

De mon balcon je n’ai rien dit.

Restent un cri dans l’ventre et une feuille qui titube plutôt qu’elle ne danse.

Flora Moricet, Beyrouth, juin 2012

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives