ON THE ROAD #06 : PEREGRINATIONS DE JUILLET

ON THE ROAD (WITH TRUCK) #06 : La chronique bucolique nomade de Pascal Salles en terres alternatives… Aujourd’hui, balades estivales.

Samedi 07 juillet Impossible de les rater en ce début juillet. En effet, dans les collines au-dessus de Limans, Radio Zinzine fête ses 30 ans. Je vous raconte un peu avant ?

Alors Radio Zinzine c’est une radio FM « libre historique » avec de forts penchants anars. Avant le 1er septennat de F Mitterrand les radios autorisées à diffuser n’étaient pas nombreuses… Et surtout bien formatées et inféodées au pouvoir en place. L’élection de la gauche (PS…) en 81 et les progrès techniques vont bouleverser tout ça. Assez rapidement, des radios « libres » vont fleurir un peu partout en France. NRJ, Radio NOVA, Radio Bananes (à Marseille), Radio Zinzine et quelques autres centaines. Petit à petit, les grosses vont bouffer les petites aidées par l’état (faites-vous raconter les convocations à la préfecture pour dépassement des niveaux de diffusion par des anciens) et par la voracité de certaines radios (NRJ & Co). Mais à Limans (04) Radio Zinzine résistait et résiste encore. Leur émetteur est en haut de la colline qui abrite « Longo Maï », communauté agricole Franco-Suisse qui aide les gens en mal de société… Un truc dans le genre. Bon ça suffit… il y avait quoi comme zik à Longo Maï alors ?

Ben ça a commencé calmement avec Ottilie B… Chanteuse gonflée avec un Mac et un accordéon. Déjà vue par ailleurs et pas fan même si elle a un truc. C’est un peu le genre Camille à ses débuts. Vous pouvez tenter si l’occasion se présente.

Ensuite, première découverte du mois. Babel Buech Madam. Alors là, il y a du lourd. D’abord de bons musicos au service d’une petite bonne femme de chanteuse et d‘un chanteur allumé. Des ambiances, entre Rock ’Roll et musette, entre chanson réaliste et jazz… Ils nous font voyager et c’est pour ça qu’on vient. Bref, à voir de toute urgence.

La suite, ça fait longtemps que je voulais la voir. C’est Les Robertes. Couleur beaucoup plus Rock. De l’énergie, des riffs acérés (guitariste d’une rare originalité), de la présence. C’est sûr, ils ont le feu sacré. Alors si vos routes se croisent ne les ratez pas. Pour info, j’avais vu la chanteuse sur scène lors de la 1ere édition du « Championnat du monde du plus mauvais groupe de Rock » chanter Johnny B good en se brossant les dents… Un grand moment de Rock ’roll !

J’allais oublier, à Longo Maï, il y a un amphi en pierre avec une fosse et une scène comme chez les romains et c’est sous les étoiles. Et puis c’est prix libre et on peut boire manger et dormir (camion, tente ou duvet, on trouve toujours un coin).

Lundi 09 juillet… Je trouve que j’ai bien besoin d’un peu de calme… De bon matin le camion est chargé et je prends la direction du massif central… Repos des oreilles… Belles petites routes, rencontres sympas, il caille le matin mais c’est pas grave, aucune contrainte… On the Road !

C’est comme ça jusqu’au jour de la fête nationale qui me prend sur le retour vers le sud… Le samedi 14 juillet, je suis devant la source de la Loire… Une affiche attire mon regard. Festival des Violettes. J’ai déjà entendu ça. En juin, en route pour une fête sur Lyon, le camion nous avait emmené au festival Aluna… Les Cramberries absents pour cause de dépression étaient remplacés par Lou Reed… Pourquoi pas, il faut bien faire vivre les vieux rockers… Je vous avais pas parlé du festival Aluna parce-que c’est bad vibes. Concentrationnaire, programmation à la con (le lendemain de Lou Reed, c’était J Halliday) et qu’en plus, arrivés vers 21h00, plus de billetterie… Direction restau ou on avait discuté avec un gars et deux filles qui étaient venus tracter pour les Violettes de Sainte Eulalie (07)… Ainsi donc, j’y suis. SUPER.

Un chapiteau 4 mats, des producteurs de produits locaux sympas, un village de camion, un bar, de la bonne bouffe, des jeux en bois à dispo pour petits et grands… Une bonne ambiance. J’arrive juste pour la course de tracteurs en plastique dans un grand pré avec les vaches comme public en plus de nous… Cool, ça envoi bien.

La nuit tombe et les concerts commencent… Intéressant. Alors le 1er groupe c’est La petite épicerie. Deux guitares et une basse… Swing manouche clownesque. Ça fonctionne. Des idées dans la mise en scène de leur prestation. Du jonglage-percussion, de la bonne humeur, tout ce qu’il faut pour passer un bon moment. Ils osent même s’attaquer au répertoire d’Eric Satie en swing… C’est une idée ça, ça bouge bien.

Le temps de boire un coup, une autre scène est en place… David Vincent et ses mutants… Tout un programme. C’est curieusement le même type de formation… Deux guitares et une basse. Mais là, les guitares sont électriques et la basse électro acoustique. Perso j’ai adoré leur set. De l’énergie, du rythme, il se passe quelque chose sur scène là aussi. Juste un avis, si vous avez trippé sur Cubic Blues d’Alan Vega, ça devrait vous plaire. Même ambiance même sensation d’urgence.

Ensuite, ça s’enchaine jusqu’au moment où arrivent sur scène les Poutrelles Fever. Tiens je ne m’attendais pas à les revoir si vite. C’est toujours aussi bon… Allez voir la rubrique de Juin, je parle d’eux…

Après, je retourne à mon camion, fatigué, et je m’endors en écoutant la suite dans un demi sommeil…

Samedi 21 juillet… De retour dans le chaud, une halte à Robion pour écouter les sons du Luberon Sud… Boubacar Traoré au théâtre de verdure. Bon, je vais pas essayer de vous faire croire que l’ambiance est roots comme on aime mais le Monsieur il a des choses à dire et il les dit bien. Une percu, une guitare et un harmonica vont nous emmener au fil de la soirée à voyager entre le Mali et le Mississipi (excusez l’emprunt) et c’est bien agréable. Belle soirée même si on sort de nos repères.

Mercredi 25 juillet… C’est gratuit, on va pas se priver… Manosque en musique… Grosse programmation toute la semaine, Jimmy Cliff, Zebda,… Nous on décide d’aller jeter un coup d’œil à ceux qui semblent monter. Ce soir c’est Revolver et Izia… C’est parti pour Revolver. Gros son, belle scène, d’un autre coté c’est normal, c’est un concert à plus de 10000 personnes. Je reste dubitatif. Le compte n’y est pas. C’est sûr, il y a les midinettes qui crient, il y a les petits jeunes qui s’identifient, ça bouge, ça danse, c’est un gros concert. OK. Mais sont-ils réellement prés pour ce genre de truc. Ne seraient-ils pas plus à l’aise avec une jauge réduite, pas en plein air, dans une ambiance plus Rock, plus près du public… Talents gâchés au coup marketing ? Je ne saurais jamais je pense… Ensuite viens le tour d’Izia. C’est comment dire ? Parce-que là, je m’attaque à une famille… Je pourrais être diplomate et dire, qu’elle est jeune, que c’est déjà bien, qu’elle possède les bons gènes, comme Jacques et Arthur… Mais non. Merde, coup de gueule là. C’est pas parce-que tu arrives à tenir un accord sur trois mesures sur une strat que t’es une rock star ma grande. Pour ça, il faut bosser, tourner, bosser et avoir la rage. Ton set, il sonne creux, c’est sûr, les musicos de studio qui sont derrière ils assurent bien le coup, mais ça ne suffit pas. Un avis sur le concert ? Du bluff ! Si vraiment elle veut être dans le rock Izia, elle devrait peut être essayer Roadie…

Vendredi 27 juillet… Juste une parenthèse pour rendre visite à nos voisins. Il y a le festival de l’hospitalité à Viens et toute la semaine le village est en fête. Théâtre, sculpture, artistes invités dans les maisons, discussions, repas en commun tirés du sac, tout est prétexte à échanger alors pourquoi pas. Mais ce soir nous venons voir des petits jeunes qui commencent à faire parler d’eux dans le milieu du coin… Deluxe. Ben je commence à comprendre qu’on parle d’eux… Débauche d’énergie, rythmes au cordeau, musiciens patentés, électro jazz hip hop à fond les manettes… Bien servis par un jeu de scène percutant… A revoir impérativement.

Samedi 28 juillet… On en avait entendu parler comme une légende urbaine, entre initiés, un festival délibérément hors normes, un truc à faire… Une info qui nous tombe dessus, une date… Nous voilà partis pour le festival de «Le Sexe» dans les montagnes des Hautes Alpes. Alors les petits gars, calmez vos ardeurs, rangez vos after shaves, d’abord ça s’écrit « Le Saix » ensuite il faut marcher en montée dans la montagne pendant une plombe et pour finir, on a plus affaire à un spectacle de fin d’année d’un club qu’à autre chose… Reprises de tubes à la con façon comédie musicale… On se barre bien avant la fin et on redescend au camion par le chemin de montagne éclairé par le clair de lune. Le torrent nous fredonne une chanson pour nous accompagner et il faut faire gaffe a pas marcher sur un crapaud… Bucolique… Finalement c’est pas mal.

Bon, on a réussi à le meubler ce foutu mois de juillet ou le sud entier résonne de concerts, de théâtre et de festivals… On va redescendre gentiment en août avant d’attaquer la saison des petits coins ou il fait chaud, ou les camions cherchent un squat ou se poser. En attendant, sortez-vous bien.

Pascal Salles

Radio Zinzine : http://www.zinzine.domainepublic.net/index2.php
Babel Buech Madam : http://www.babelbuechmadam.net/
Les Robertes : http://www.lesrobertes.com/
Festival des violettes : http://www.festival-des-violettes.fr/
La Petite Epicerie : http://www.myspace.com/lepicerielyon
David Vincent et ses mutants : http://www.davidvincentetsesmutants.com/
Boubacar Traore : http://www.myspace.com/boubacartraoreofficiel
Revolver : http://www.revolvermusic.tv/
Izia : http://www.iziamusic.com/#!/
home Deluxe : http://www.myspace.com/deluxeaix

Visuels : 1/Festival Le Saix 2/ Les Robertes 3/ Babel Buech Madam 4/ Deluxe / Photos Copyright Pascal Salles / Inferno 2012.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives