JAN FABRE : 4 SOLOS AU T2G A PARTIR DU 23 NOVEMBRE

Jan Fabre, Antony Rizzi, Markus Öhrn, – 4 solos / T2G Gennevilliers / 23 – 2 décembre 2012.

Quatre solos de Jan Fabre, dont deux sont réinterprétés par deux autres artistes (Markus Öhrn et Antony Rizzi) sont programmés au T2G entre le 23 novembre et le 2 décembre. Quatre solos, dont l’un est sans parole, dont l’autre est un dialogue avec une poupée, dont les deux autres sont des monologues, évoquent chacun à leur façon de grands sujets : la mort, la création, le sexe et l’extase.

 Drugs kept me alive / Jan Fabre / Antony Rizzi [23-25 novembre 2012].
Un performeur seul sur la scène, Antony Rizzi, monologue sur les substances psychotropes et médicamenteuses, et lʼivresse quʼelles procurent. Lʼhomme est au bord du gouffre et toutes ces molécules qui le soutiennent pour vivre sont là pour le maintenir en vie, la lui ont même sauvé parfois, lʼont aidé en tout cas à accomplir certaines actions, à franchir des étapes. Dans son monologue, écrit pour Tony Rizzi, Jan Fabre met en scène un personnage à la lisière de la vie. À mesure qu’il se rapproche de la mort, il lui faut davantage de pilules et de poudres. Ses complices sont l’Ecstasy, les poppers, les amphés et la coke. Il est à tout moment en quête du vertige éternel. Mais même s’il est face à la mort, il s’accroche à la vie et continue de chercher de nouvelles façons de tromper la faucheuse. Il explore toutes les voies, orientant sa boussole à tout moment vers les raccourcis entre ciel et enfer. La vitesse est son arme et l’humour son remède. Planant sur son dirigeable de l’extase, il choisit lui-même les mirages qui lui semblent attirants, voire qui l’emplissent d’un profond bonheur.

Etant donnés Jan Fabre / Markus Öhrn [27 novembre – 2 décembre].
Le texte de Jan Fabre, inspiré par lʼoeuvre de Marcel Duchamp « Etant donnés 1° La chute dʼeau 2° Le gaz dʼéclairage », est un dialogue entre une poupée étendue sur le dos comme la célèbre pièce du musée de Philadelphie, et son sexe, ici doué de parole. Lʼassemblage de Duchamp, visible derrière une porte de grange où sont pratiqués deux ouvertures pour les yeux, met les regardeurs en position de voyeurs. Jan Fabre a écrit, en hommage à sa muse de lʼépoque, Els Deceukelier, ce texte cru et poétique sur lʼamour charnel et la pulsion scopique, rythmé par des scansions et des listes de synonymes qui lui confèrent une poésie étrange, proche dʼun montage sonore qui serait fait de samples et de répétitions. Markus Öhrn a été invité à mettre scène lʼun des solos de Jan Fabre à Gennevilliers et a imaginé une installation vidéo sur scène autour dʼune situation de Casting couch, ce dispositif consistant à filmer des jeunes filles venues passer des essais pour jouer dans des films pornographiques. Tout se passe dans un canapé, comme il y en a dans tous les bureaux de production. Au final, ce sont les essais eux-mêmes, où il leur est demandé de faire des démonstrations de leurs compétences, qui sont diffusés sur le net ou en dvd (Cf notre interview de Markus Öhrn)

LʼEmpereur de la perte/ Jan Fabre [27 – 28 novembre].
Un clown juché sur un podium, un clown qui a dû lui-même sʼarracher le coeur car, dʼune taille hors norme, il prenait trop de place, sʼinterroge et soliloque sur lʼidentité de lʼartiste. Il se confie à son amie, une minuscule fourmi, jongle, effectue des numéros, oscille entre plusieurs états, essaye de poursuivre avant tout sa quête dʼabsolu.

Preparatio mortis / Jan Fabre [30 novembre – 2 décembre]
Une danseuse au milieu des fleurs qui jonchent la scène, un cercueil de verre embué, et les fleurs piétinées et écrasées par ce corps plein de vie qui finissent par se disloquer sous lʼeffet du mouvement ininterrompu, comme sʼil ne fallait jamais cesser de bouger de peur quʼelles ne finissent par prendre le dessus pour venir triomphalement, lorsque leur heure sera venue, recouvrir le corps devenu inerte.

Visuels : 1/ Preparatio Mortis / Jan Fabre / 2/ Antony Rizzi / Photos DR et Pat Verbruggen / copyright les artistes et T2G 2012.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :