MALTA FESTIVAL POZNAN : DRUMMING, ANNE TERESA DE KEERSMAEKER

Drumming - fot. Herman Sorgeloos (2)

Envoyé spécial à Poznan.
Malta Festival Poznan / Drumming / Anne Teresa De Keersmaeker / 21 et 22 juin 2014 / Aula Wsnhid (Poznan, Poland)

Drumming (1998), d’Anne Teresa De Keersmaeker puise au sein des compositions musicales de Steve Reich. Pour cette pièce éponyme de Steve Reich, Keersmaeker s’empare à l’aide de douze danseurs du compositeur qui enfanta ses premiers pas chorégraphiques lors de Fase (1982).

D’emblée les interprètes sont disséminés à la périphérie de la salle. Des chemises ourlées d’orangé ou d’argenté sur des tee-shirts blancs habillent les danseurs, leur pantalon est noir. Le fond de scène est tendu d’un rideau gris-bleu. Le sol est transpercé par une bande qui laisse apparaître des aires dessinés par quatre étoiles à cinq branches, de tailles différentes. Elles sont attachées au sol à l’aide d’adhésif orange.

Puis comme par enchantement, aux rythmes des bongos les corps se meuvent, suivent les lignes géométriques tracées sous leurs pieds. De petits sauts retirés ponctuent leur mouvement cinétique. Les dos effectuent des torsions, les bras circulent librement dans l’air. Des sauts tractés en arrière par des bras lancés dans le dos reprennent cette impression donnée au cours de cette phase : une circularité parfaite. La compagnie entame alors de longue traversées courues où l’on passe du cloche-pieds, au grand jeté. Les bras se fendent en avant, allongés sur le côté ou projeté en arrière et continuent d’enlacer l’horizontale. Chaque fin de trajet effectué est l’occasion de recomposer de petits groupes de duo au quintet.

Les trajectoires traversent de part et d’autre le plateau, s’alignent guidées par des droites et des arcs de cercles. Par vague en un contrepoint plus apaisé, l’un des danseurs traverse la scène en marchant. Le tapis et le fond de scène s’imbibent alors calmement d’un orange plus vif. Dès lors, des archipels plus complexes, convulsives voient le jour et la flexion devient prédominante : pieds fléchis, demi-pliés, mouvement instinctif de rétraction. Ainsi, la tension prend le pas sur le relâchement lors de l’accentuation du mouvement des jambes. Le son des bongos s’assourdit brusquement pour laisser place au timbre plus clair des trois marimbas. Marque de ce passage sonore, les danseurs reprennent l’alternance entre attitude formelles et changements d’orientation. Ils plongent le buste vers le sol pour remonter en présentant des nouveaux dessins avec des bras fléchis ou tendus à l’équerre.

En creux, dans le sillage des danseurs, il s’agit là, non plus de véhiculer des flux centraux vers la périphérie, mais au contraire de se nourrir de l’extérieur en la ramenant à soi pour mieux la disperser ensuite en la plaçant d’un lieu à l’autre. Comme si derrière cette chorégraphie était peut-être remis en cause le présupposé de la persistance de l’œuvre, de sa pérennité, et cette idée : il faut que cela reste. Ici on pense d’avantage en miroir de Drumming à ces indiens qui peignent sur le sable. Au travers de leur approche picturale, ils appréhendent le monde non plus codé, mais comme réellement fluide et fluctuant, comme une circulation d’énergie libre. Drumming donne à voir ce caractère ondulatoire et vibratoire des corps, leur gestuelle tout au long alterne entre quelque chose de très modelé et une forme totalement volatile. Drumming est une caresse qui donne des frissons, ses danseurs affranchis de toute pesanteur.

Quentin Margne

Drumming - fot. Herman Sorgeloos (1)

Photographies Herman Sorgeloos.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives