« ON A TUE CHARLIE HEBDO » ? NON, C’EST « DIEU » QUI EST MORT

photo

« On a tué Charlie-Hebdo », disent-ils. « Dieu est grand », éructent-ils encore. Non, Charlie n’est pas mort, personne n’arrivera à le tuer, et même si nous pleurons Cabu, Charb, Tignous et Wolinsky, froidement assassinés pour leurs idées -qui sont les nôtres également- Charlie vit encore. Personne n’arrêtera la presse, sa liberté de penser et de s’exprimer. Et non encore, allah, pas plus que le dieu des chrétiens, des juifs ou des bouddhistes n’est grand. Aucun dieu n’est grand, et tuer en son nom ne grandit personne.

Cabu, Charb, Tignous et Wolinsky sont bien morts pourtant. Et certains de leurs collègues de rédaction comme l’économiste Bernard Maris, ainsi que les personnes qui les protégeaient. Pour nous tous, au-delà de l’émotion unanime qui nous réunit, l’acte est insupportable, parce qu’il touche à notre intimité-même, celle de nos idées et de notre liberté.

Et pourquoi ont-ils été exécutés ? Pour avoir « attenté » à l’image d’un « dieu » et de son « prophète », issus des tréfonds de l’obscurantisme, de l’ignorance et de croyances dignes des premiers soubresauts de l’humanité, quand il y a plus de quarante mille ans, des homo pas encore sapiens s’abritaient de la colère des éléments sous le refuge de « dieux » sécurisants ? Pour avoir fait leur job d’artistes et de journalistes de conviction ? Pour avoir fait leur travail d’hommes, tout simplement, d’êtres qui pensent et qui croient en leurs valeurs ?

Avec Charlie, nous sommes tous des païens, des mécréants, des chiens d’infidèles. Nous nous devons de l’être, nous le devons à l’humanité, si ce mot a encore un sens. Et nous le devons à ceux qu’aujourd’hui nous pleurons, ces grands artistes d’une presse qui l’ouvre, qui joue, que rien n’effraie. Pas même la mort. Une presse indispensable, belle, libre. Vivante.

Nous le leur devons, par mémoire et par conviction. Car les religions, quelles qu’elles soient, et quel que soit le degré auquel on les « pratique » tuent tous les jours, partout dans le monde, en Syrie, en Palestine, en Chine comme en Libye, au Mali ou ailleurs encore. Les soldats de « Tsahal » comme les combattants de « Daesh », les traditionnalistes chrétiens comme les nazillons de l’Opus dei, les colons ultra-orthodoxes israéliens ou les bonzes furieux de Birmanie, tous ces « religieux » qui tuent au propre comme au figuré au nom de leurs dieux sont juste la résurgence anachronique d’un monde archaïque où l’on avait peur, terriblement peur, et où l’on s’abritait de la colère divine en massacrant le plus grand nombre.

Les religions tuent. Par nature. Elles l’ont toujours fait et le feront encore. Elles sont ainsi faites : violence, intolérance, haine de l’autre, ostracisme, autoritarisme, obscurantisme les constituent depuis toujours, par essence. L’histoire sans cesse hélas le vérifie. Leurs zélateurs chaque jour ici ou ailleurs assassinent, violent, enferment, humilient allégrement. Chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes… tous ces prosélytes d’un « idéal » religieux rétrograde et mortifère empoisonnent la vie des hommes -et des femmes singulièrement, premières visées par leurs diktat fascisants.

En assassinant nos frères Cabu, Charb, Tignous et Wolinsky, les pauvres paumés de ce commando « djihadiste » n’ont fait que renforcer nos convictions : oui, dieu est mort, en tout cas est en passe de l’être, définitivement. Ils y auront largement contribué.

INFERNO

Et surtout, pour pied de nez aux obscurantistes et liberticides de tout poil, n’oublions pas :
ABONNONS-NOUS A CHARLIE HEBDO,
ACHETONS-LE CHAQUE SEMAINE,

Pour qu’il survive et fasse prospérer les belles idées et la liberté qu’il a toujours défendues !

Comments
One Response to “« ON A TUE CHARLIE HEBDO » ? NON, C’EST « DIEU » QUI EST MORT”
  1.  » I saw the Light , no more darkness , no more night  » …!!!  » Always the Sun  » …!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives