LA ZAMPA, « B&B » : L’HUMANITE, C’EST LES AUTRES

media_526_5485

LA ZAMPA : B&B / D’après La Belle et la Bête / Chorégraphie Magali Milian et Romuald Luydlin / Théâtre de Nîmes / février 2015.

Le théâtre de Nîmes, scène conventionnée pour la danse contemporaine, propose cette année à deux compagnies de créer un spectacle à destination du jeune public alors qu’elle n’en n’ont pas fait leur spécialité. Pari risqué puisque ce public spécifique, notamment en représentations scolaire, impose des particularités qui, si elle sont oubliées peuvent empêcher l’accès au spectacle (parce que trop obscur, trop désespéré, trop connoté etc.) A contrario, si on crée trop spécialement pour les enfants, d’autres écueils peuvent apparaître (niaiserie, démagogie etc.)

La Compagnie La Zampa, en résidence à Théâtre de Nîmes pour trois ans réussit à trouver l’endroit délicat du spectacle pour adultes à partir de huit ans.

B&B, c’est l’histoire de B (la Belle) et de B (la Bête). B&B, c’est l’histoire de l’humanité : en constant tiraillement entre l’animal et le réflexif, entre le naturel et le culturel, entre le masculin et le féminin, entre le représentatif et l’intime. Ce qui nous fait sortir de la Bête, c’est l’autre, c’est le pas vers l’alter, c’est la volonté de s’élever par la séduction. Et en même temps, cette séduction toute animale du paon qui fait la roue nous ramène aux instincts grégaire des atours sexuels bestiaux et instinctifs. C’est dans cette contradiction, dans cette tension entre nature et culture que tâtonne l’essence humaine montré par Magali Milian et Romuald Luydlin, co-directeurs de la compagnie.

Aux images très fortes, les enfants répondent par de très fortes réactions. Les corps sont investis, entiers et techniques pour explorer la chair, que celle-ci soit à vue ou au contraire cachée sous des peaux et tissus. Les magnifiques lumières d’Olivier Lacroze ont cette singularité fascinante de mettre l’ombre en lumière. De même, la danse met en mouvement les esprits et leur fantasmes : la belle et son obsession érotomane de l’incarnation, la bête et sa volonté infatigable de la séduction. Les atours sexuels ne sont l’apanage de la nature ni de la culture, l’être vivant, qu’il soit Belle ou Bête ne sait faire autrement que d’être en représentation, que se soit sur des talons ou sous une boule à facette.

C’est d’ailleurs ce moment qui est le moins réussi du spectacle. A la création (il n’est pas dit que cette partie ne se bonifie avec le temps), après tout une série d’images suggestives, le spectacle bascule dans une caricature de clownerie. D’un jeu cherchant l’outrancier, on ne retient que l’outré : n’est pas clown qui veut. Autant la compagnie La Zampa sait parfaitement tracer des traits signifiants, autant elle tombe très vite dans l’excès démonstratif dès qu’il s’agit de narrer la fable.

Heureusement, la fin du spectacle retrouve un peu de légèreté (et donc de puissance !) pour nous amener vers le poème visuel (toute une série de visages dessinés) et le poème sonore : « Mon corps est une cage qui m’empêche de danser avec celle que j’aime, mon esprit détient la clé ». Il n’est pas étonnant que cette compagnie de danse contemporaine se méfie du corps sans pensée, du corps pour le corps. Malgré le rire des enfants, elle aura tout interêt à se méfier aussi de la pensée sans corps, de la pensée qui s’explique trop clairement. Ces allers-retours entre entre image et parti-pris intellectuels font de La Zampa une des compagnie les plus atypique et les plus intéressante de sa génération. Alain Buffard ne s’y était pas trompé en en convoquant les interprètes pour sa reprise de Mauvais Genre. En choisissant La belle et la bête, La Zampa propose un conte, une fable à la jolie moralité antisartienne : l’humanité c’est les autres.

Bruno Paternot

B&B / D’après « La Belle et la Bête » / Chorégraphie Magali Milian et Romuald Luydlin / Avec
Magali Milian, Romuald Luydlin et Corine Milian / Son Valérie Leroux / Création lumière Ollivier Lacroze / Régie lumière Christel Olislagers / Costumes et accessoires Lucie Patarozzi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives