ODA JAUNE, « BLUES SKIES », DANIEL TEMPLON PARIS

JAUNE BIRTH

ODA JAUNE, « blues skies » / Galerie Daniel Templon, Paris / January 9 – February 20 2016.

L’artiste bulgare Oda Jaune revient à la Galerie Templon, avec pour la première fois depuis cinq ans une grande exposition de peintures. Blues Skies réunit un ensemble d’œuvres inédites sous le signe du possible et de l’imagination – l’adjectif anglais ‘blue sky’ désigne une projection volontairement optimiste, affranchie des conventions pratiques.

On y retrouve les obsessions de l’artiste, qu’elle ne cesse de faire évoluer, de réinventer à travers associations et déclinaisons inattendues. Nourri de poésie, de culture cinématographique et médiatique, de l’histoire de l’art et de sa propre histoire, son univers singulier s’attache à « tout ce qui ne doit pas se dire de l’intime et du monde social » (A. Berland).

Oda Jaune utilise la peinture pour s’emparer des images culturelles contemporaines, et explorer sans inhibition les visions de l’inconscient. Refusant les appartenances, elle cherche à s’émanciper des traditions picturales tout autant que de l’autobiographie.

Née en 1979, Oda Jaune appartient à cette génération des jeunes artistes engagés qui ont redonné une vivacité toute particulière à la pratique picturale figurative. Née en Bulgarie, l’artiste a fait ses études à l’Académie des Beaux Arts de Düsseldorf, où elle a été l’étudiante du peintre Jörg Immendorff. Elle s’est installée à Paris en 2008, s’éloignant de la tradition allemande pour y développer une oeuvre très personnelle.

A l’occasion de l’exposition, la galerie publie un catalogue bilingue anglais consacré à Oda Jaune, avec un texte de Alain Berland. Parmi les expositions collectives récentes en France de l’artiste on peut citer Hybrides à la Fondation Francès à Senlis (2012), Who’s afraid of picture(s)? à l’Ecole d’Art et de Design de Grenoble et Peindre, dit-elle au Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart (2015). En 2015, les éditions Distanz ont consacré un ouvrage à ses aquarelles récentes et les éditions Roads ont publié la première monographie de l’artiste signée par Catherine Millet.

Image: Oda Jaune, « Birth », copyright the artist / Courtesy Daniel Templon Paris

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN