« L’ART DE LA REVOLTE », FESTIVAL HORS-PISTES, CENTRE POMPIDOU

parreno

FESTIVAL HORS-PISTES 2016 : L’ART DE LA REVOLTE / Centre Pompidou / 22 avril – 8 mai 2016 – Entrée Libre.

Des mouvements Occupy à Podemos, des Printemps arabes aux lanceurs d’alertes et activistes numériques, la 11ème édition du festival Hors-Pistes prend comme terrain d’investigation le combat citoyen et ses représentations plurielles sur la scène artistique contemporaine. Exposition, projections, conférences, bibliothèque participative, ateliers, performances…pendant deux semaines le Centre Pompidou vit au rythme des révoltes citoyennes.

EXPOSITION
Vidéos, installations participatives, les oeuvres réunies documentent les contestations, en témoignent, ou en questionnent plus largement ses fondements idéologiques et anthropologiques.
Pouvoir, démocratie, mouvements citoyens, sont abordées par des oeuvres pluridisciplinaires.

PROJECTIONS – CINETRACTS
Les cinétracts sont à l’origine des films de trois minutes environ, filmés au banc-titre et réalisés entre autres par Godard, Marker, ou Resnais. Ils avaient pour fonction d’inciter le spectateur à prendre part à la lutte politique lors des événements de Mai 68.
Treize artistes répondent par une commande originale à la question du cinétract en 2016.

CONFERENCES
L’esprit d’insoumission, l’activisme dans l’art, la « guerilla gardenning » sont autant de thèmes abordées dans des tables rondes ouvertes à tous.
Avec notamment : Gabriella Coleman, Danielle Tartakowsky, Esteban Buch, Isabelle Sommier, Gaby Bonnefille… et une journée organisée par Geoffroy de Lasganerie, avec Edouard Louis, Achille Mbembe, Catherine Corsini, Céline Sciamma…

PERFORMANCES
BLANK PLACARD DANCE est une performance créée par Anna Halprin à San Francisco à la fin des années 60, en réaction à la guerre du Vietnam et en écho au mécontentement social qui secoue le pays.La chorégraphe Anne Collod, en dialogue avec Anna Halprin, recréé l’oeuvre avec une trentaine de danseurs professionnels et amateurs. Elle donne une résonnance contemporaine à cette oeuvre des années 60 et questionne la dimension politique de la performance et son inscription dans l’espace urbain.

ATELIERS
Initiation au tag en mousse, ateliers de hacking, de cryptographie ou de jeu vidéo engagé, dans les différents espaces qu’occupe la manifestation de nombreux ateliers sont proposés tout au long du festival.

BIBLIOTHEQUE PARTICIPATIVE
La Bpi met en place une bibliothèque participative et citoyenne, à laquelle le visiteur est invité à collaborer, en apportant un ou plusieurs livres qui ont éveillé en lui le désir de révolte et de changement. A son tour il pourra repartir avec un livre qui a éveillé un(e) autre citoyen, annoté, commenté, un livre unique, objet de transmission.

Image: Philippe Parreno, No More Reality, la manifestation, 1991. Film Still – Copyright the artist

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN