ROMINA DE NOVELLIS, JOÃO VILHENA, GALERIE ALBERTA PANE PARIS

romina

Romina de Novellis – João Vilhena – Galerie Alberta Pane, Paris – 7 janvier au 11 mars 2017.

La galerie Alberta Pane présente sa prochaine exposition comprenant des pièces inédites (photographies, vidéos et dessins) de l’artiste italienne Romina de Novellis et de l’artiste portugais João Vilhena autour du thème de la disparition du 7 janvier au 11 mars 2017.

Romina de Novellis propose pour cette nouvelle exposition une vidéo retraçant une de ses dernières performances « Ger » réalisée à la suite d’une rencontre avec des chanteurs lyriques venus de Mongolie et résidant à Rome. En quête de succès et remplis d’espoir, ils se retrouvent confrontés à une dure réalité et finissent par se produire lors de mariages ou pour distraire les touristes dans la rue. C’est cette disparition des coutumes, des traditions culturelles qui intéresse l’artiste, une réflexion sur le voyage et la migration ainsi que sur l’unité familiale.
Une nouvelle série de photographies issue d’une prochaine performance « ADN » (3 décembre 2016 de 13h30 à 16h30) présentée dans la continuité de l’exposition « Machines à Dessiner » actuellement au Musée des Arts et Métiers, sera également proposée.

« ADN » se veut une installation/performance de plusieurs corps en train de fabriquer des nœuds invisibles. Un travail symbolique sur la transmission génétique invisible, le dessin d’un héritage biologique, la transmission de la vie.

La disparition est un thème que João Vilhena a déjà abordé il y a longtemps dans son travail de dessin. Il considère sa pratique comme un voyage, une déambulation et aime à diriger ainsi ses spectateurs vers une contemplation profonde et subjective, troublante et angoissante. Dans ses dernières œuvres, l’artiste se focalise sur la réalisation de dessins à partir d’archives photographiques d’espèces aujourd’hui éteintes. D’une part, ses dessins font écho à l’appauvrissement de la biodiversité dont nous sommes actuellement les témoins. D’autre part, ils traitent du rôle de l’absence dans la construction de la représentation. Réserve, gommage, recouvrement, sont les principaux gestes de l’artiste œuvrant à révéler le principe de disparition.

photos Mauro Bordin / film maker Mona Ricci – © photos DE NOVELLIS/BORDIN 2015

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN