MARLENE MONTEIRO FREITAS, « MARFIM E CARNE », « AS ESTATUAS TAMBEM SOFREM »

Marlene Monteiro Freitas : Marfim e carne – as estatuas também sofrem (d’ivoire et de chair – les statues souffrent aussi) / Ferme du Buisson dans le cadre du Week-end Danse / 7–8 février 2015. Le poison est fort. Le corps résiste, lutte, s’accroche, reste sur ses défenses, se tient aux aguets. La nouvelle création … Lire la suite

  • Mots-clefs

  • Archives