NELISIWE XABA : Uncles & Angels

Neli Xaba

NELISIWE XABA : Uncles & Angels / Festival INSTANCES 10e édition / Chalon sur Saône.

Nelisiwe Xaba est assise dans un coin de la scène, son portable à la main. Elle « tchate » avec Aïcha, une amie, et l’écran de son portable est projeté via caméra, en grand sur le mur. C’est le début de la première des deux pièces qu’elle présentera en collaboration avec Mocke J. Van Veuren : Uncles & Angels. Elles se disent à peu près cela :

– est-ce que tu vas aller à la « Reed Dance » ?
– je ne sais pas, je crois que je ne pourrai pas : j’ai mes règles. J’espère que je pourrai y aller l’an prochain.
– J’ai entendu dire que l’institut français faisait venir une délégation de 2000 vierges françaises, c’est un échange culturel entre les deux pays.
– C’est le moment d’éteindre vos portables.

Le ton est donné : humour déjanté, impertinence, style direct.

La Reed Dance, c’est une danse traditionnelle sud-africaine qui promeut la virginité avant le mariage. Tombée en désuétude, elle a été remise au goût du jour à la fin des années 80 pour tenter d’endiguer l’épidémie de Sida. Et depuis, c’est un véritable phénomène de mode. Ce drôle de rituel permet à Nelisiwe de nous donner son regard sur la condition féminine, entre contrôle des corps et enjeux de pouvoirs. Elle exploite à fond tous les ressorts de sa furieuse caméra stéréoscopique pour analyser le retour d’une idéologie rétrograde qui tient lieu et place de politique de santé publique.

Ainsi, elle fait éclater visuellement l’absurdité des tests de virginité pratiqués en masse. Se filmant elle-même, sous nos yeux, et transferant les images sur écran, avec un léger décalage dans le temps, elle crée à elle seule un bataillon de majorettes à son image, qui illustreront tout au long de la pièce les subtilités de la « bonne » éducation sexuelle et de la « bonne » future épouse de ces messieurs (vieux de préférence). Car ce qu’elle nous montre avec tant d’inventivité, c’est que sous couvert de beaux principes, ces filles sont préparées pour « ça », pour être de beaux objets qu’on exhibe, à la fois pures et stimulantes pour la libido, vierges effarouchées et pourtant presque putes, préparée pour l’homme.

Et visuellement, tout est bon pour servir son propos. Les changements incessants de costumes, qui nous font percevoir tout l’érotisme des tenues traditionnelles. Les jeux de musique et de lumières, qui transforment instantanément une danse traditionnelle en danse hyper provocante dans une boîte de nuit : mêmes gestes, il suffit d’ajouter quelques spots et un peu de techno. L’écran peut aussi se faire tableau de classe, le temps d’un cours d’éducation sexuelle très religieux, propre à éveiller toutes les terreurs, de celle du morpion à celle de l’homosexuel en passant par la vision d’horreur de l’accouplement chez les porcs.

La grande force de tous cela, c’est l’absence totale d’obsénité. Les choses sont dites, crûment, mais sans violence ni pornographie. Décallée et pétillante, Nelisiwe est ainsi capable de nous faire assister à un test de virginité pour lequel elle joue tous les rôles, sans jamais nous faire perdre le sourire, malgré la gravité du propos. Et puis elle aussi elle s’amuse, et ça se voit, surtout lorsqu’elle utilise sa machine stéréoscopique infernale pour organiser une bagarre monumentale et croquignole entre filles, avec coups de canne, crachats, pleurs, et tous les ingrédients indispensables à la réussite de ce genre d’échauffourée !

Maya Miquel Garcia

Retrouvez toutes les critiques du festival Instances dans notre dossier spécial : https://inferno-magazine.com/category/instances/

Nelisiwe%20Xaba%206016_c_Nelisiwe%20Xaba[1]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives