A MARSEILLE, PIERRE SAUVAGEOT INSTALLE SON « CHAMP HARMONIQUE » DANS LES CALANQUES

c_vincent_lucas___4_bd[1]

Pierre Sauvageot, Champ harmonique / Parc national des Calanques, Marseille / dans le cadre de MP13 / du 4 au 28 avril 2013.

A l’extrémité sud de Marseille, à l’entrée du Parc national des Calanques, sont installés depuis le 4 avril dernier d’étrangers instruments de musique. Surplombant le village des Goudes, avec une vue imprenable sur la mer et le massif de Marseilleveyre, ces élégantes silhouettes jouent une partition harmonique que l’on repère depuis la route en contrebas. Pourtant, on n’y trouve point de musicien et c’est le vent qui joue le chef d’orchestre de cette « marche symphonique pour 500 instruments éoliens et publics en mouvement ».

L’extrême originalité du projet de Pierre Sauvageot, compositeur atypique et éclectique, réside dans le fait qu’il allie la force du vent, la beauté des paysages et le mouvement des corps pour une expérience esthétique et sensible hors du commun. Dès l’arrivée sur le site, la magie de cette installation-concert se fait entendre alors que nous pénétrons sous un tunnel où sont suspendues des flûtes de Nantong sur lesquelles ripe le vent afin de délivrer un sifflement évanescent.

Les noms de ces drôles d’instruments sont en eux-mêmes une véritable invitation au voyage. Epouvantails éoliens, moulins-glockenspiels, graals pentatoniques et autres harpes violoncelles scandent le parcours de leurs sonorités tantôt légères, tantôt plus épaisses, toujours évocatrices d’un secret que le paysage semble nous destiner. Ces appellations nous accompagnent pour une traversée onirique à travers un alphabet des vents.

En effet, sous chaque instrument sont placés de petits cartels joliment illustrés avec le nom d’un vent présent quelque part sur la carte du globe. Zéphyr, Alizé, Sirocco, Chinook et Harmattan nous accompagnent tout au long de notre dérive sur les rochers. Il est donc facile d’identifier la mélodie que l’on entend avec le vent qui la désigne et c’est alors que l’on se sent transporté pour une expédition à travers des paysages inconnus.

En compagnie d’une matière sonore complexe et raffinée, nous nous trouvons pris entre mer et montage dans une rêverie auditive et visuelle. Plus qu’une simple installation paysagère, cette œuvre nous révèle la musique intime du paysage à travers le réceptacle de nos corps. Car cette installation est avant tout une expérience à vivre dans un contexte magnifique que magnifie davantage le son produit par ces instruments dont la mécanique capte l’énergie du vent.

Alors que la transmission de cette musique en salle aurait appauvri sa richesse et sa grâce, le parcours permet au spectateur-auditeur de sentir cette mélodie non seulement par les oreilles, mais aussi par ses pieds, son regard et tous les pores de sa peau. C’est en ce sens que l’on peut comprendre Champ harmonique comme une œuvre d’art totale, mettant tous nos sens en émoi et restant longtemps dans nos mémoires embrumées.

Enfin, pour ajouter à la magie de cette expérience, d’étranges passeurs habitent le lieu. Ces « Eoliens » impassibles, à la démarche tranquille et chaloupées, sont comme des personnages sortis de terre à la faveur d’un enchantement des lieux. Comme dans les légendes anciennes où chaque endroit fait place à son génie, ils sont des « genius loci » dont la présence rassure et intrigue en même temps.

Installation monumentale et contemporaine présente à Marseille pour plus de trois semaines, Champ harmonique est véritablement l’un des événements marquants de ce début de Capitale européenne de la culture !

Quentin Guisgand

Photo Vincent Lucas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives