VILLETTE SONIQUE : LES MUSIQUES « DEVIANTES » FONT LEUR FESTIVAL

villette-sonique[1]

FESTIVAL VILLETTE SONIQUE / 23 au 26 Mai / La Villette

Dans la grande messe des festivals de rock, les amateurs de musiques déviantes n’ont que de trop rares occasions de communier…

L’industrie musicale extrêmement calibrée laisse peu parvenir jusqu’aux oreilles des auditeurs des propositions iconoclastes telles les Swans ou les Melvins, mais heureusement quelques festivals viennent parfois combler ce néant.

A Paris, le mois dernier, Sonic Protest s’est rappelé à notre bon souvenir avec des propositions extrêmement pointues et noise. Bientôt, il sera également possible pour le public de faire des découvertes de choix grâce au désormais bien connu festival Villette Sonique. Celui-ci se tient essentiellement le week-end du 23 au 26 mai, alternant concerts payants en intérieur et gratuit en plein air sur le parc de la Villette.

L’inauguration a eu lieu ce week-end grâce à la résidence au Trabendo d’un des groupes les plus influents du genre depuis ces 25 dernières années : les Melvins. Leur leader Buzz Osborne, doué d’un grinçant sens de l’humour, fait preuve d’une grande culture musicale, tout en cachant savamment son jeu derrière une apparente idiotie.

Les Melvins sont à l’origine un groupe de punk, mais leur évolution a su déconstruire l’idiôme même du rock par le mélange d’influences éclatées des Beatles, du blues psychédélique de Captain Beefhart, du proto doom métal de Black Sabbath, du hardcore des Black Flag ou encore des blagues potaches d’un Franck Zappa.

Pour qui sait écouter leur musique, en apparence extrêmement dépouillée, celle-ci joue d’un vocabulaire rock dégraissé jusqu’à l’os avec la plus grande acuité. Preuve par l’anecdote, leur influence sur le grunge est devenue légendaire dès lors que Kurt Cobain fut initié à la guitare par Osborne lui même. Mais c’est surtout leurs concerts qui permettent d’appréhender le phénomène. Pas d’attitude habituellement surplombante de la rock star, aucune adresse au public, aucun salut, aucun rappel.

Donc en apparence une extrême froideur. En réalité, il s’agit de rendre sa pleine place au public, en tant qu’acteur même du concert (ce qui fut l’usage originel du punk). Celui ci est à égalité avec les musiciens et même le stage diving devenu un cliché leur est refusé. Par des intros extrêmement longues et des tempi ralentis à l’extrême, le groupe use également la patience des auditeurs. En cela le groupe adopte une attitude expérimentale. Avant d’apporter la jouissance de la déflagration sonore, l’attente est prolongée indéfiniment et le son en soi devient l’objet d’un cérémonial.

Sans aller jusqu’à la radicalité drone de Sunn O))), on peut toutefois suggérer qu’en répétant ad libitum la violence des accords, les Melvins transforment le concert en un rituel de méditation collective. Mais là où ils déjouent à nouveau ce qui pourrait virer à la mystification, c’est que l’exercice est accompli à la fois avec le masque du sérieux et celui de la déconnade. Leurs textes et leurs tenues de scène (robe de grand-mère, armure de carton, tenue de pilote de formule 1..) sont là pour le rappeler. C’est là leur force et leur exemple : on peut approcher le sublime en passant par une apparente stupidité.

Il faut remercier l’agence Kongfuzi Booking pour sa grande implication dans ce concert et l’organisation de tournées pour le groupe. Bien d’autres aventures sonores seront encore à découvrir sur le festival et il est possible de suivre la programmation ici.

Sylvain Elie

En partenariat avec NO Music Magazine

Concert en intégralité sur Arte Live Web : http://liveweb.arte.tv/fr/video/The_Melvins_Villette_Sonique_trabendo/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives