LONDRES : MARISA MERZ EN RETROSPECTIVE A LA SERPENTINE GALLERY

merz 1

Marisa Merz / Serpentine Gallery, London / Jusqu’au 10 Novembre 2013

Seule artiste féminine affiliée au mouvement radical des années 1960 Arte Povera, Marisa Merz occupe une place particulière dans l’histoire de l’art moderne.

Alors que ses contemporains masculins avec Arte Povera ont élaboré un art du déchet de l’ère industrielle de l’Italie, de nombreuses sculptures, peintures et installations de Marisa Merz sont faites à partir d’articles domestiques humbles et de techniques artisanales traditionnelles.

Dès la fin des années 1960, Merz a participé activement au mouvement Arte Povera. La seule femme affiliée au groupe basé à Turin, a souvent travaillé avec des textiles, matériel de créativité typiquement féminin, répondant ainsi à l’appel de l’Arte Povera à sa manière. Elle continue de démontrer un esprit d’ouverture à l’égard des matériaux et procédés, comme en témoigne son application des techniques d’artisanat, comme le tissage et le tricotage, embrassant des matériaux non traditionnels, y compris le nylon, le cuivre et le fer, continuant d’inspirer de nombreux jeunes artistes. Depuis les années 1970 Merz a exploré et développé son oeuvre sur le seuil entre abstraction et figuration dans des pièces de techniques mixtes sur papier, des portraits d’argile expressionnistes et de grandes installations sculpturales. Merz a participé cinq fois à la Biennale de Venise et a reçu en 2013 le prestigieux Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions individuelles au niveau international, y compris les spectacles au Kunstmuseum Winterthur (2003), la Galleria d’Arte Moderna de Bologne (1998), le Stedelijk Museum d’Amsterdam (1996) et le Centre Pompidou (1994).

Cette exposition réunit donc des sculptures, des peintures et installations des années 1960 à nos jours, et en particulier sa série de sculptures vivantes, une collection d’objets suspendus en aluminium tordu. Il s’agit de la première exposition solo de Merz depuis qu’elle a remporté un Lion d’Or à la Biennale de Venise 2013. L’exposition est l’une des deux expos d’ouverture des nouveaux espaces de la Galerie Serpentine.

Visuel : « untitled » 2011-2012, copyright Marisa Merz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives