LEE UFAN CHEZ KAMEL MENNOUR

i-5---2010-dialogue-lu-34---photo.-fabrice-seixas-z49[1]

LEE UFAN / Galerie Kamel Mennour, Paris / Jusqu’au 21 décembre 2013.

L’extrême simplicité formelle de l’oeuvre de Lee Ufan (né en 1936 à Haman-gun en Corée du Sud) intrigue au même titre que sa sophistication théorique. « Art de la rencontre » selon sa propre expression, son oeuvre articule les traces picturales, la pierre, le métal, le verre, l’ombre et la lumière. Ce vocabulaire fait de différences et de répétitions le place à côté mais à distance des plus grands noms du minimalisme.

Lee Ufan travaille à la maîtrise des fondamentaux d’une culture universelle où l’espace, les éléments de la nature, les matériaux se rapprochent et révèlent la présence a minima de l’homme, de l’artiste. Son éducation coréenne, ses études et son installation au Japon, sa culture philosophique, sa position de théoricien, sa profonde connaissance de la philosophie européenne acquise à travers l’étude de Heidegger, son nomadisme d’artiste entre le Japon, la France, l’Allemagne, l’Europe en général et les États-Unis, l’ont convaincu que son oeuvre devait correspondre à son « être au monde » au-delà de la traduction d’une quelconque appartenance nationale. En juin 2011, pour son exposition au Musée Guggenheim de New York, Lee Ufan concluait son discours de présentation, par la formule : « Ce que nous voyons ici est une question posée à l’idée de civilisation », définissant ainsi l’ambition de son oeuvre.

Alors qu’il est déjà philosophe et théoricien, militant de la réunification de la Corée, Lee Ufan constate que le signe artistique a plus de présence et d’efficacité que le texte par la vitesse de sa diffusion et l’impression qu’il laisse dans la mémoire collective.

Théoricien puis acteur dans les performances liées au Mono Ha (l’École des Choses, 1968-1973), Lee Ufan accepte d’être artiste en bousculant les valeurs de son éducation traditionnelle où la pratique de l’art n’est considérée que comme un accompagnement de la formation d’un lettré, et jamais comme un statut social. Lee Ufan parle encore aujourd’hui de la « honte » d’être artiste.

Ce renoncement, cette mutation, devait ainsi dans son esprit se transformer en ambition dans un propos à valeur universelle dont la diffusion serait aussi radicale, simple et directe que celle de la musique. Lee Ufan porte ainsi depuis la fin des années soixante un projet global dont la traduction en peinture ou en sculpture est faite de différences et de répétitions.

Les matériaux, les formes engagées, le titre des séries, se comptent sur les doigts des deux mains. Peu de gestes, peu de mouvements visibles, un lien aux principes de la nature, une économie logique de la pensée, la maîtrise de la complexité, le sentiment de l’espace et plus que tout, la conscience aiguë d’une responsabilité historique et morale fondent son oeuvre. Entre les individus et le monde, entre les êtres et les choses, la rencontre – concept fondamental dans l’oeuvre de Lee Ufan – est propre à produire l’expression d’une pensée, d’un geste capable de dire quelque chose de l’humanité et propre à produire de la civilisation.

Un titre permanent, « Relatum », accompagne chacun de ses gestes de sculpteur. Papier, roche, métal, verre, espace s’articulent dans l’événement de la Rencontre ou de la Relation.

Kamel Mennour 47, rue saint-andré des arts & 6, rue du pont de lodi paris 75006 france / tel +33 1 56 24 03 63 / http://www.kamelmennour.com

i-4---2013-lee-ufan---photo.-fabrice-seixas-92[1]

Visuels : Vues de l’exposition « Lee Ufan », kamel mennour (47 rue Saint-André des arts), Paris © Lee Ufan / Photo. Fabrice Seixas / Courtesy the artist and kamel mennour, Paris

Comments
One Response to “LEE UFAN CHEZ KAMEL MENNOUR”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives