YOANN LELONG : « PERSON(A) » A LA GALERIE DU JOUR

persona_9

PERSON(A) : Yoann Lelong / Projection (65mn) / Galerie du Jour / Agnès B. / Du 10 avril au 17 mai / Opening le 10 avril 014 à 18h.

« 23 personnes nous livrent une part de leur intimité. Ils laissent tomber le masque pour devenir eux-mêmes. Chaque portrait est unique, et pourtant, quelque chose les relie. Ces portraits qui s’entrecroisent finissent ainsi par se rejoindre dans un mouvement introspectif.

Mes premiers travaux (FLEI / HORTE FLEI / Je suis, je vais) étaient animés par une volonté de me soustraire à la logique formatée de mon esprit et de celle d’atteindre un résultat prédéfini. Influencé par les oeuvres de John Cage, Robert Rauschenberg et Merce Cunningham, j’ai commencé à travailler sur le hasard des émotions éprouvées et leur libre expression (Changing Steps, 62 minutes).

Saisissant l’opportunité de collaborer avec Amos Poe et Nicole Nelch, je décide de partir à New York et d’affûter mon regard à leur contact. Ils m’initient aux travaux de Bruce Nauman, Stan Brakhage, Maya Deren ou Lionel Rogosin.
A mon retour en France, le hasard aidant, une femme m’offre une caméra Bolex H16 ayant appartenu à son père dans l’idée de lui redonner une seconde vie. Je décide alors de me consacrer à une série de portraits filmés nommée PERSON(A).

Notre éducation, notre langage, notre culture, notre génération et nos expériences nous aident à nous construire une identité sociale et détermine insidieusement notre place au sein de notre organisation et notre bien-être moral. Seulement, cette habilité à nous conformer à notre image sociale présente le risque de s’oublier et de perdre son identité. De quelle manière évoluons-nous dans la société ? Comment interagissons-nous avec notre environnement ? Quelle est notre nature profonde ?

A l’instar de la technique Meisner*, j’essaie de me libérer des protections que je me suis construites et de répondre de manière spontanée aux stimulii de l’environnement qui nous entoure. De cette manière, je tente de révéler la sensibilité des sujets filmés en m’attachant à leur identité propre et aux instants de communion riches et précieux qu’engendrent le hasard et la magie de l’instant. Le hasard est une véritable source d’innovation et de révélation de soi. Il est un fabuleux outil de résonnance émotionnelle. Par ailleurs, la caméra 16mm permet de capter de manière impulsive ce que je perçois. J’essaie de garder cette même dynamique en HD. Ensuite, les images et les sons sont traiter de manière indépendante afin d’amener l’« observateur » à interpréter ce qu’il voit selon son propre ressenti.

Mes vidéos sont l’écho de ma propre sensibilité. Elles sont également le reflet de l’intériorité des sujets filmés. Elles sont un retour à soi qui paradoxalement, passe par les autres. A travers mes vidéos cherche à faire appel à la mémoire émotionnelle de l’ « observateur » ».

(Joann Lelong)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives