METTRE EN SCENE : ANGELICA LIDDELL, BORIS CHARMATZ, THOMAS JOLLY AU PROGRAMME DU FESTIVAL RENNAIS

you_are_my_destiny_04_brigitteenguerand

Festival Mettre en Scène / Organisé par le TNB, Rennes & divers lieux / du 4 au 22 novembre 2014.

Le Festival Mettre en Scène, initié par le Théâtre national de Bretagne, ouvre le 4 novembre avec un programme plutôt alléchant, dans lequel figurent, entre autres, Angélica Liddell et sa nouvelle création « You are my destiny, le Viol de lucrèce » , Boris Charmatz, Thomas Jolly…

« Mettre en Scène se veut plus un temps pour la création qu’un festival. Plus un précipité de travail, une recherche commune, qu’une fête. Années après jours, nous élaborons une véritable convergence de metteurs en scène et de chorégraphes qui se regroupent et partagent d’autres questionnements.

« Nous avons, cette année encore, choisi d’étendre la période d’affleurement de cette manifestation à trois semaines afin de trouver la durée nécessaire, substance plutôt rare à notre époque. Il faut que des artistes associés ou proches puissent se découvrir, analyser leurs différents travaux, les perfectionner puis aller à la rencontre d’autres publics. C’est la condition pour sortir de cet étouffement lent, pour que nous puissions dépasser les figures imposées et développer des attitudes fermes, des formes libres !

Nous pourrons scruter la confluence de quatre courants :
• l’utopie portée par un jeune artiste associé et toute sa troupe : Thomas Jolly,
• la démarche insolite d’une metteure en scène et auteure choisie par le groupe Prospero : Angélica Liddell,
• les recherches de chorégraphes ou metteurs en scène élaborant des oeuvres singulières : Boris Charmatz, Maguy Marin, le Théâtre Dromesko, Éric Vigner…
• les intuitions subversives de jeunes artistes : Judith Depaule, Simon Gauchet, Julien Gosselin, Mette Ingvartsen, Lazare, Julien Mellano, Chloé Moglia, Étienne Saglio…

Il ne s’agit plus de rebattre les cartes, mais d’abandonner les jeux. La question primordiale est de privilégier les écritures, les gestes et les pensées de l’écriture. Il faut accompagner la recherche fondamentale et faire vivre pleinement cette fédération d’établissements d’importantes villes culturelles de Bretagne : Rennes Métropole (Bruz, Rennes, Saint- Jacques de la Lande), Lannion, Brest, Saint- Brieuc, Lorient. Ces partenariats installent de nouvelles coopérations entre les lieux autour des questions de la présence et de la modernité.

C’était une question de surexistence, c’est devenu une question de survie ! »

François Le Pillouër

Tout le programme : http://www.t-n-b.fr/fr/mettre-en-scene

Visuels : Angelica Liddell : «You are my destiny, ou le viol de Lucrèce» / Photo B. Enguerand

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives