CYPRIEN GAILLARD, THE PLAYER, FRAC ANGOULÊME

LB_006.tif

Cyprien Gaillard, Cities of gold and Mirror / The PLAYER /FRAC Poitou-Charentes, site d’Angoulême / 9 décembre 2014 – 4 janvier 2015

«(…) Cancun. Une ville entièrement artificielle construite dans le Yucatan, au Mexique, conçue pour attirer les riches touristes et dont l’architecture hôtelière pyramidale mime les sites pré-colombiens, dont se moquent parfaitement les estivants, venus festoyer.

Ainsi Gaillard filme-t-il de jeunes Américains lors du Spring break – une sorte de semaine orgiaque dont le but principal est de jouir et de boire. Sous le soleil écrasant du Mexique, on voit ces jeûnes hommes blancs boire la tequila à plein goulot, ignorants de l’Histoire sublime qui se joue derrière eux, à quelques kilomètres. Suprême bêtise de l’Occident serait-on tenté de dire brutalement, mais non – et c’est là l’une des ambiguïtés du travail de Gaillard – il n’y a chez l’artiste aucun jugement d’ordre moral. Les corps se saoulent au risque de la mort : ce sont des ruines, au même titre que les palaces modernistes des années 1970, et comme les temples mayas. Ni plus, ni moins.(…)»

(Dominique Baqué, «Cyprien Gaillard, vandale romantique»)

Visuel : Cyprien Gaillard : Cities of gold and Mirror / 2009, 8’50’’ / coll. FRAC Champagne-Ardenne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives