FESTIVAL LES HIVERNALES : « TORDRE » DE RACHID OURAMDANE… ACCROCHEZ-VOUS !

tordre-4c2a9patrick-imbert-la

FESTIVAL LES HIVERNALES 2015 : « Tordre », Rachid Ouramdane / CDC Les Hivernales & divers lieux, Avignon / Jusqu’au 28 février 2015.

Autant le dire tout de suite et sans détour, la proposition de Rachid Ouramdane marquera les Hivernales version 2015. « Tordre », c’est une révélation selon les propres mots du chorégraphe avec la magie que suppose cet état de fait. L’extrême intimité dévoilée par les deux danseuses, Lora Juodkaite et Annie Hanauer, conduit le public dans l’esprit qu’est celui du photographe de laboratoire, celui qui plonge la feuille de papier dans le bac magique du révélateur dans l’attente de… Ceux qui ont pu vivre ces moments où l’image apparaît, se dévoile, se contraste témoignent tous d’un instant immensément intimiste et magique. Rachid Ouramdane opère finalement de la même façon à la seule différence qu’il le fait dans une boîte blanche et non noire comme l’exige la pratique du tirage photographique, pratique reléguée aujourd’hui à l’âge de pierre.

Dans cette boîte blanche, le temps est suspendu à l’image des deux barres qui descendent du grill apportant verticalité et perspective à cette boîte au fond délicatement arrondi : contraste s’il en est !

Les quelques premières minutes nous ramènent à ces « shows » purement spectaculaires sur fond de musique circacienne, répétée à l’envie et où les deux interprètes, les bras grands ouverts, convient le public à leur rencontre, à leur intimité, à leur faille physique et psychologique. Certes le courage nécessaire pour présenter son corps blessé et muni d’une prothèse mécanique au bras gauche est immense mais sans compter l’incroyable faculté dont dispose l’interprète (Annie Hanauer) pour transformer cette « extension » en marionnette follement poétique ou pour simplement la faire oublier, la rendre invisible.

L’autre interprète, Lora Juodkaite, est, elle, prise dans un tourbillon et ce depuis son enfance. Tourner sur elle-même avec une virtuosité littéralement hallucinante est certainement la seule solution qu’elle ait pu développer pour vivre mieux, en accord avec elle-même. Ce qui était un mode de survie est devenu une gestuelle d’une beauté inouïe à en faire oublier, disparaitre, la maîtrise technique qu’elle requiert… Visible, invisible, là encore !

Rachid Ouramdane connaît par et de cœur ces deux danseuses d’ailleurs présentes sur sa prochaine création dans le cadre de Montpellier Danse. On devine l’intime complicité qui lie le chorégraphe à ses deux interprètes, seule donnée nécessaire à cette mise à nue, puissante et en public. A ce titre, le rythme imposé par Rachid Ouramdane est d’une telle précision que ses deux interprètes opèrent une montée en puissance envoutante au point de faire parler Annie Hanauer, en direct, et alors même qu’elle tourbillonne sur elle-même tout en effectuant, sur le plateau, une révolution à une vitesse prodigieuse…L’intimité est à son comble ! Le public, lui, est bouche bée, ses yeux sont grands ouverts et ne clignent même plus de peur de perdre une seule image de ce tableau unique et d’ailleurs, la photo est née, s’est révélée : le cadrage est dynamique, le contraste marqué, le grain subtil…Rachid Ouramdane se voulait révélateur de deux portraits et à, pour ce faire, repris à son compte l’étymologie même du mot photo-graphie : écrire la lumière… Il en a aussi profité pour écrire la danse de deux corps… Accrochez-vous, accrochez-vous bien : « Tordre » va loin !

Vincent Marin
à Avignon

Les Hivernales d’Avignon, jusqu’au 28 juillet. Tout le programme sur : http://www.hivernales-avignon.com

Crédit photo Patrick Imbert

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives