GEERT GOIRIS, « FIGHT OR FLIGHT », FRAC HAUTE-NORMANDIE

geert-goiris-GG280-1024x856

GEERT GOIRIS : FIGHT OR FLIGHT / FRAC haute-Normandie / Du 23 janvier au 10 avril 2016 / Vernissage le vendredi 22 janvier à 18h30.

Pour son exposition personnelle, le photographe belge Geert Goiris explore les mécanismes inconscients et instinctifs de défense à l’oeuvre dans le cerveau. L’exposition, intitulée Fight or Flight [Combattre ou Fuir], fait référence à un terme couramment utilisé en psychologie et neurosciences qui désigne les réflexes de résistance et de fuite mis en oeuvre par le système nerveux. Pour Geert Goiris, ce mécanisme est une métaphore des réactions à la complexité du monde contemporain et du dilemme qu’elle provoque : adopter un réalisme constructif ou se réfugier dans l’attente d’une rupture radicale promise

Le parcours conçu par Geert Goiris pointe les échos que ces mécanismes peuvent trouver dans ses photographies. Il confronte des visions à la fois romantique, abstraite et réaliste du monde et met l’accent sur la dimension énigmatique de ses oeuvres. À travers l’utilisation de différents supports – des posters collés au mur et des tirages de divers formats – l’artiste examine la manière paradoxale dont la photographie peut donner à voir des environnements dans leurs moindres détails tout en conservant une part de secret et de non-dit. Il montre la manière dont ce déficit d’information laisse finalement place à l’imagination tout en éveillant un sentiment d’abandon, de solitude, de mélancolie et de détachement. L’exposition entend ainsi parler des possibilités et des limites de la photographie mais aussi des conditions de la perception contemporaine.

Photographe aujourd’hui incontournable de la scène artistique belge, Geert Goiris (né en 1971) est diplômé de l’École Supérieure des Arts Visuels Sint Lukas de Bruxelles en 1993 et du HISK d’Anvers en 2000. Depuis le milieu des années 2000, son travail est régulièrement exposé lors d’importantes manifestations comme la Manifesta 5 (San Sebastian, Espagne, 2004) ou dans des institutions de renom, le Wiels à Bruxelles (2008), le Palais de Tokyo à Paris (2010), la Hamburger Kunsthalle de Hambourg (2011), le Museum of Contemporary Photography de Chicago (2015) ou encore le Centre Pompidou-Metz (2016). Lying Awake, son premier ouvrage monographique a été publié en 2013, à l’occasion d’une importante exposition personnelle au M, Musée de Louvain.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN