KEHINDE WILEY, « LAMENTATION », PETIT PALAIS PARIS

wiley-pp

Kehinde Wiley – « Lamentation » – PETIT PALAIS, Paris – 20/10/2016 – 14/01/2017.

Le Petit Palais présente la première exposition personnelle en France de l’artiste afro-américain Kehinde Wiley . À cette occasion, le public découvrira un ensemble inédit de dix oeuvres monumentales, vitraux et peintures, présentées au coeur des collections permanentes du musée.

S’inspirant des maîtres de la peinture classique tels que le Titien, Van Dyck ou encore Ingres et David, Kehinde Wiley réalise des portraits saturés de couleurs et d’ornementations de jeunes noirs ou métisses, modèles anonymes rencontrés lors de castings de rue sauvages. L’artiste créé ainsi des collisions entre l’histoire de l’art et la culture populaire. L’artiste héroïse, érotise, les « invisibles » traditionnellement exclus des représentations du pouvoir. Son oeuvre réinterprète le vocabulaire de la puissance et du prestige, oscillant entre critique politique et aveu de fascination face au luxe et à la grandiloquence des symboles de notre société.

Pour le Petit Palais, Kehinde Wiley poursuit son l’ exploration de l’iconographie religieuse, en faisant référence au Christ et, pour la première fois, à la figure de la Vierge. Ainsi, six vitraux seront installés sur une structure hexagonale au sein de la Galerie des Grands formats. Ils seront accompagnés par trois peintures monumentales qui occuperont les murs d’une des salles des collections du XIXème siècle au rez-de chaussée .

Né en 1977 à Los Angeles, Kehinde Wiley vit et travaille entre New York, Pékin et Dakar. Elevé dans un quartier défavorisé, ce peintre virtuose, diplômé de Yale, est souvent décrit comme un “superlatif vivant“. Kehinde Wiley a exposé dans plusieurs importantes institutions américaines telles que le Studio Museum de Harlem (2008) et le Jewish Museum de New York (2012). En 2014, une première rétrospective ‘Kehinde Wiley : A New Republic’, lui est consacrée par le Brooklyn Museum. Elle a ensuite voyagé au Modern Art Museum of Forth Worth, Texas (2015), au Seattle Art Museum, Washington et au Virginia Museum of Fine Arts, Richmond, Virginia (2016). Ses oeuvres sont présentes dans plus de 35 collections publiques dont le Brooklyn Museum of Art et le Metropolitan Museum of Art à New York, le Hammer Museum et le LACMA à Los Angeles, le Walker Art Center de Minneapolis.

Image: The Lamentation over the Dead Christ , 2008 © Kehinde Wiley studio

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN