CHANTAL AKERMAN, « MANIAC SHADOWS », LA FERME DU BUISSON

k-1

Chantal Akerman – « Maniac Shadows » – La Ferme du Buisson – 19 novembre – 19 février 2017.

Auteure de films inoubliables, Chantal Akerman est une des artistes et cinéastes majeurs de ces cinquante dernières
années. Imaginée avec elle avant sa disparition, cette exposition met en regard films historiques et installations récentes pour témoigner de son importance pour l’art contemporain.

Chantal Akerman est internationalement reconnue pour son œuvre cinématographique. Depuis ses débuts jusqu’à sa disparition l’année dernière, elle n’a cessé de réinventer son vocabulaire formel et son regard sur le monde, naviguant avec une liberté sans pareil du longmétrage de fiction au documentaire et de la comédie au drame, en passant par l’installation vidéo. Si son influence sur les réalisateurs les plus renommés n’est plus à démontrer, l’héritage de son travail dans les arts plastiques est moins connu et tout aussi fondamental.

À travers ses nombreux projets, Chantal Akerman a ouvert une brèche que les artistes de tous bords explorent
de plus en plus, entre réalité et fiction, film narratif et expérimental, histoire et mémoire. Son approche singulière des questions de frontières, de déplacement, de racisme, d’identité, de relation entre espace personnel et public, convoquant toutes les possibilités de l’image cinématographique, du regard, de l’espace et de la performance, a été déterminante pour l’évolution des arts visuels.

Auteure de films inoubliables, Chantal Akerman est une des artistes et cinéastes majeurs de ces cinquante dernières années. Imaginée avec elle avant sa disparition, cette exposition met en regard films historiques et installations récentes pour témoigner de son importance pour l’art contemporain.

Pour la première fois en France, le centre d’art présente Maniac Shadows, l’une de ses dernières installations vidéo. Sur des images filmées dans ou depuis ses lieux de vie à Paris, Bruxelles ou New York, entre ici et là-bas, intérieur et extérieur, on l’entend lire des lettres à sa mère où elle contemple sa vie et le monde. Maniac Shadows constitue le cœur d’un parcours qui nous amène à redécouvrir des pans méconnus de son œuvre, de son premier court-métrage réalisé à l’âge de 18 ans à une création sonore récente réalisée pour la radio. Cette plongée dans l’univers d’Akerman est accompagnée par la participation exceptionnelle de Sonia Wieder Atherton imaginant, avec son violoncelle, comment «habiter l’espace».

la-ferme-du-buisson-chantal-akerman-maniac-shadows_original_large

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN