FESTIVAL D’AUTOMNE : FANNY DE CHAILLE, « LES GRANDS », CENTRE POMPIDOU

FESTIVAL D’AUTOMNE – Fanny de Chaillé – Les Grands – Centre Pompidou – du 20 au 23 septembre 2017.

Avignon, Juillet 2017.

Autant le dire tout de suite, la mise en place de la nouvelle création de Fanny De Chaillé Les Grands a failli avoir raison de notre patience et puis, tout d’un coup, une fois les fondations (laborieusement) posées, le spectacle prend son envol, le texte de Pierre Alferi raisonne, le propos du spectacle aussi et c’est tant mieux.

Après avoir inondé les spectacles de Daniel Larrieu de ses compositions sonores, Fanny de Chaillé a développé son propre travail sans oublier ses passages chez des artistes comme Rachid Ouramdane ou Alain Buffard. Elle possède un univers bien à elle ou l’humour, l’autodérision tient une place qui la met à l’abri de prendre la grosse tête. Depuis Gonzo Conférence (2007, hilarant) et Le groupe (2014, subtile) on guette chacun de ses gestes…

Là, elle a refait appel à Pierre Alferi qui après Coloc à Actoral en 2012 et surtout le très passionnant Répète créé dans l’essentiel Concordanses en 2014, revient avec elle sur une digression savante et drôle sur les évolutions de notre façon d’être au monde selon les âges et les préoccupations.

C’est Nadia Lauro avec qui Fanny De Chaillé travaille déjà depuis quelque temps qui se charge de créer un espace à différentes strates, prenant tout le plateau de Benoît XII en créant comme des podiums pour un show de télévision. On va donc suivre trois personnages qui s’adressent à nous selon leurs âges. Petits, on a le droit à une voix off qui raconte des histoires un peu banales mais qui auront leur incidence sur l’adulte devenu.

Les adolescents passent aussi, on comprend assez vite les caractéristiques des uns et des autres, les traumatismes post canari… Puis les adultes entrent et livrent leurs complexes pensés, essaient de prendre le dessus sur la marmaille qui, c’est bien connu, se révolte et accuse : « ils nous mentent, les parents, les adultes, tout le temps » et à partir de là, la joute verbale passionnante est lancée et tout le monde en prend pour son grade « autant de maîtres, autant de dogmes » est lancé comme une gifle au visage. Et si Pierre Alferi essaie de restaurer l’espoir puisqu’il « ne faut pas désespérer de l’humanité », faut-il pour autant « se fier aux autres » ? Vaste débat…

Pierre Alferi s’en donne à coeur joie, grâce à ce dispositif simple et une écoute du texte, Fanny De Chaillé réussit à faire des Grands un manifeste et met au centre de sa pièce cette maxime : « On croit en rien, on essaie tout » qui lui va très bien, à elle et à toute l’équipe qui sait maintenir le propos à fleur d’eau sans le rendre pompeux, doctrinaire, chiant !…

Les Grands est un puits à slogans pour les manifestations de la rentrée puisque « la politique, c’est fini » et que définitivement « nous ne comprenons rien à la jeunesse »… Et sous des airs badins, Pierre Alferi et Fanny de Chaillé avec lui dressent une chronique de notre temps lucide et souvent juste…

Même si « La conduite sauve lorsqu’il n’y a plus de route » les modes de vie et de pensée des enfants, adeptes de la chevalerie, glissent vers le pessimisme devenus adultes.

Toujours sobre et délicat, sans effet, jusqu’à la chanson émouvante de Dominique A composée pour l’occasion, qui sous une drôlerie sous jacente emporte le morceau, une belle tranche de vie, une sensation à la 400 coups de Truffaut, une guerre des boutons où devenus adultes, les Humains se révèlent… Particulièrement jubilatoire.

Emmanuel Serafini
Juillet 2017

> »Les Grands » ont été donnés au 71e Festival d’Avignon du 19 au 26 juillet 2017

Photo C. Raynaud de Lage

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN