ANN VERONICA JANSSENS, « AIRS », KAMEL MENNOUR PARIS

Ann Veronica Janssens – airs – 19 March — 30 April 2021 – Opening 19 March 2021, 11:00 – kamel mennour, 47 rue Saint-André-des-Arts, Paris 6.

Née en 1956 à Folkestone (Royaume-Uni), ANN VERONICA JANSSENS vit et travaille à Bruxelles (Belgique). Depuis la fin des années 1970, Ann Veronica Janssens développe un travail expérimental qui privilégie les installations in situ et l’utilisation de matériaux très simples ou immatériels, tels que la lumière, le son ou le brouillard artificiel. L’observateur est confronté à la perception de l' »insaisissable » et à une expérience fugace où il franchit le seuil de la vision claire et contrôlée, c’est une expérience de perte de contrôle, d’instabilité, de fragilité qu’elle soit visuelle, physique, temporelle ou psychologique. Kamel Mennour et Ann Veronica Janssens travaillent ensemble depuis 2012.

Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles : en 2020 à la South London Gallery à Londres (UK) et au Louisiana Museum à Humlebæk (DK), en 2018 à la Fondation De Pont à Tilburg (NL), au Kiasma Museum à Helsinki (FL), au Baltimore Museum of Art (USA), en 2017 à l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne (France), au Nasher Sculpture Center à Dallas (USA) en 2016 et au SMAK à Gand (B) en 2015.

En 2003, elle a participé à l’exposition « Aux origines de l’abstraction. 1800-1914 » avec la proposition Red 106 – Blue 132. En 1999, elle a représenté la Belgique à la 45e Biennale de Venise avec Michel François et son travail a fait partie de nombreuses autres biennales internationales telles que Manifesta 10, St Petersburg, UK (2014) ; 18e Biennale de Sydney, AUS (2012) ; Manifesta 8, Murcia (2011) ; 5e Biennale internationale d’art médiatique de Séoul, KR (2006) ; 11e Biennale de Sydney, AUS (1998) ; 5e Biennale internationale d’Istanbul, TR (1997) et 22e Biennale internationale de São Paulo, BR (1994).

Elle a également collaboré à plusieurs reprises avec des chorégraphes tels que Pierre Droulers et Anne Teresa De Keersmaeker. Depuis 2009, elle a également initié avec Nathalie Ergino le « Laboratoire Espace Cerveau » de l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne, un projet interdisciplinaire qui réunit les réflexions et expériences d’artistes et de scientifiques.

Depuis 1985, elle a participé à d’importantes expositions collectives telles que  » Shifting Spaces « , Hayward Gallery, Londres, UK,  » Le musée absent  » à Wiels, Bruxelles, B (2017),  » Illumination  » au Louisiana Museum of Modern Art, Humlebæk, DK (2016) ;  » Another Minimalism  » à la Fruitmarket Gallery, Edimbourg, GB (2015) ; « Zehn Räume Drei Loggien und Ein Saal » au Sprengel Museum, Hanovre, DE (2015) ; « Simple Forms » au Centre Pompidou Metz, FR et au Mori Art Museum, Tokyo, J, (2014) ; « Light Show » à la Hayward Gallery, Londres, UK, au Museum of Contemporary Art of Sydney, AU et à la Sharjah Art Foundation UAE (2013) ; « Dynamo. Un siècle de lumière et de mouvement dans l’art 1913-2013 » aux Galeries Nationales du Grand Palais, Paris, FR (2013) ; « Fruits de la Passion » au Centre Pompidou, Paris, FR (2012) ; « unExhibit » à la Generali Foundation, Vienne, AT (2011) ; « Universal Code » à The Power Plant – Contemporary Art Gallery, Ontario, CA (2009) ; « Ecstasy, In And About Altered States » à MOCA, Los Angeles, USA (2005) ; « Natuurlijk » au Kröller-Müller Museum, Otterlo NL (2002) ; « Stimuli » au Witte de With et Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam, NL (1999).

Parmi les projets futurs de l’artiste figurent, au printemps 2021 et à l’invitation du Centre des monuments nationaux, la conception d’une œuvre monumentale – 23:56:04 – pour le Panthéon à Paris, et à l’automne 2022 une exposition personnelle à la Fondation Pirelli HangarBicocca à Milan.

Born in 1956 in Folkestone (United Kingdom), ANN VERONICA JANSSENS lives and works in Brussels (Belgium). Since the late 1970s Ann Veronica Janssens develops an experimental work that emphasizes in situ installations and the use of very simple or intangible materials, such as light, sound or artificial fog. The observer is confronted with the perception of the “elusive” and a fleeting experience where it crosses the threshold of clear and controlled vision, it is an experience of loss of control, instability, fragility whether visual, physical, temporal or psychological. Kamel Mennour and Ann Veronica Janssens have been working together since 2012.

Her work has been the subject of numerous solo exhibitions: in 2020 at the South London Gallery in London (UK) and at the Louisiana Museum in Humlebæk (DK), in 2018 at the De Pont Foundation in Tilburg (NL), at the Kiasma Museum in Helsinki (FL), at the Baltimore Museum of Art (USA), in 2017 at the Institute of Contemporary Art in Villeurbanne (France), at the Nasher Sculpture Center in Dallas (USA) in 2016 and at the SMAK in Ghent (B) in 2015.

In 2003, she participated in the exhibition “Aux origines de l’abstraction. 1800-1914” with the proposal Red 106 – Blue 132. In 1999, she represented Belgium at the 45th Venice Biennale with Michel François and her work has been part of many other international biennials such as Manifesta 10, St Petersburg, UK (2014); 18th Sydney Biennale, AUS (2012) ; Manifesta 8, Murcia (2011); 5th Seoul International Media Art Biennial, KR (2006); 11th Sydney Biennial, AUS (1998); 5th Istanbul International Biennial, TR (1997) and 22nd São Paulo International Biennial, BR (1994).

She has also collaborated on several occasions with choreographers such as Pierre Droulers and Anne Teresa De Keersmaeker. Since 2009, she has also initiated with Nathalie Ergino the “Brain Space Laboratory” of the Institute of Contemporary Art of Villeurbanne, an interdisciplinary project that brings together the reflections and experiences of artists and scientists.

Since 1985, she has participated in major group exhibitions such as “Shifting Spaces”, Hayward Gallery, London, UK, “Le musée absent” in Wiels, Brussels, B (2017), “Illumination” at the Louisiana Museum of Modern Art, Humlebæk, DK (2016); “Another Minimalism” at the Fruitmarket Gallery, Edinburgh, GB (2015) ; “Zehn Räume Drei Loggien und Ein Saal” at the Sprengel Museum, Hanover, DE (2015); “Simple Forms” at the Centre Pompidou Metz, FR and the Mori Art Museum, Tokyo, J, (2014); “Light Show” at the Hayward Gallery, London, UK, the Museum of Contemporary Art of Sydney, AU and the Sharjah Art Foundation UAE (2013); “Dynamo. Un siècle de lumière et de mouvement dans l’art 1913-2013” at the Galeries Nationales du Grand Palais, Paris, FR (2013); “Fruits de la Passion” at the Centre Pompidou, Paris, FR (2012); “unExhibit” at the Generali Foundation, Vienna, AT (2011); “Universal Code” at The Power Plant – Contemporary Art Gallery, Ontario, CA (2009); “Ecstasy, In And About Altered States” at MOCA, Los Angeles, USA (2005); “Natuurlijk” at the Kröller-Müller Museum, Otterlo NL (2002); “Stimuli” at the Witte de With and Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam, NL (1999).

The artist’s future projects include in the spring of 2021, and at the invitation of the Centre des monuments nationaux, the conception of a monumental work – 23:56:04 – for the Panthéon in Paris, and in the autumn of 2022 a solo exhibition at the Pirelli HangarBicocca Foundation in Milan.

Images: 1- airs, 2021 / others: Exhibition views, South London Gallery, London, 2020 – copyright the artist – courtesy kamel mennour Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives