FRINGE FESTIVAL 2011 : Ou le -véritable- plus grand théâtre du monde !

Deux millions des spectateurs pour 2.453 représentations journalières. Comment orienter ses propres choix dans cette ample -et souvent peu satisfaisante- programmation (deux fois plus importante que celle d’Avignon Off) ? Visite guidée :

LE PROGRAMME FRINGE
Un vrai bel objet, avec trois couvertures différentes. Rien à reprocher à l’efficacité de la com du Festival (*). Les trois petits bonhommes sont partout mais -dommage !- ils ne seront pas ces trois super-héros colorés à nous diriger vers les bons spectacles.

Attirant par sa forme, ce « catalogue » n’est pas du tout lisible ! Très similaire au programme du Off nostrano, les pages sont en caractères minuscules (minuscules les photos aussi), et le seul classement des spectacles y est fait par genre. Difficile donc -pour ne pas dire impossible- de se laisser tenter par quoi que se soit. Nous laisser influencer par des affiches et / ou par le tractage ne nous aidera pas non plus.

LA ROYAL MILE
La Royal Mile (artère principale de la Ville, rien de moins que la rue la plus touristique -et la comparaison avec la Rue de la République avignonnaise se fait toute seule-) est l’endroit ou tout -et rien- se passe.

Nous y retrouvons des affiches affreuses collées les unes sur les autres (un bazar pas possible et pas lisible où rien ne donne envie de s’arrêter) et des parades même pas dignes de ce nom.

De plus, il faut le dire, il faut d’esquiver la distribution en masse d’un mini sous-programme nommé « Free Fringe ».

On a rien contre -ou probablement si…- les représentations jouées au
chapeau, sauf quand les artistes -des amateurs médiocres- donnent leurs rendez-vous chez McDonald (à éviter
absolument ).

(*) http://www.edfringe.com/

LA DECOUVERTE
Voilà une proposition intéressante ! Au fil des jours s’impose l’idée atypique que 6 lieux ont eue : Se rassembler dans un programme commun spécifique, qui les lie dans une opération de communication efficace et solidaire.

Assembly, Gildedballoon, Pleasance, Underbelly, Just The Tonic, The Edge Festival ont leurs propres programmations : leur catalogue est un outil indispensable.

Nouvelle matière entre les mains, cette fois-ci véritablement utile ! Ce sont effectivement trois d’entre eux qui orientèrent nos choix :

LES LIEUX DE FRINGE ET LEURS SPECTACLES :
. FRINGE : ASSEMBLY
. FRINGE : UNDERBELLY
. FRINGE : PLEASANCE
Suivons le fil.

FRINGE un festival/jungle où ne pas se perdre
En conclusion le Festival d’Edimbourg 2011 est riche de toutes sortes de propositions, mais où -vous l’aurez compris- il n’est pas facile de repérer les spectacles de qualité.

Bien tendre les oreilles et utiliser les bons supports de com sont les règles de base dans cette jungle théâtrale qu’est le Fringe chaque mois d’Août. Mais il faut savoir en ressortir la tête pleine -spectacles, rencontres, découvertes- et pour cela il aura fallu une certaine organisation.

Mention spéciale à l’ambiance lounge-Guinness-canapé Chesterfield d’Assembly !

A l’année prochaine.
ENJOY !

Giulietta Romeo

Commentaires fermés

  • Mots-clefs

    Art Art Bruxelles Art New York Art Paris Art Venise Biennale de Venise Centre Pompidou Danse Festival d'Automne Festival d'Avignon Festivals La Biennale Musiques Palais de Tokyo Performance Photographie Théâtre Tribune
  • Archives