LE SKELETON BAND : UN APPEL A L’ERRANCE

MUSIQUES : Le Skeleton Band au JAM de Montpellier, dans le cadre du Festival à 100%.

A Montpellier, chacun sa salle de concert : le Corum monumental pour la musique classique ; L’Arena tout aussi monumentale (les deux voulues par Georges Frêche) pour les stars du rock ; le Zénith pour les stars du rock moins monumentales ; l’Antirouille pour les groupes montants… Dans ces propositions, le JAM fait figure de label de qualité. Tout à la fois école de jazz et musiques actuelles et salle de concert (inaugurée par Michel Petrucciani), les plus grandes pointures sont passées par cette petite salle de bois, tout en rondeur.

Pour clôturer la dixième édition du festival musical «100%» (voir aussi notre article sur Claudia Triozzi*), les programmateurs ont choisi le Skeleton Band, groupe phare de la nouvelle scène montpelliéraine. Après deux premières parties inutiles : Hell’s Kitchen, groupe prometteur de pas grand-chose et Général Alcazar, ancienne gloire descendue de pas bien haut, le groupe est enfin entré en scène, aux alentours de minuit.

Comme pour beaucoup d’artistes complets, il est difficile d’appeler cela un concert, même si l’énergie est profondément musicale. On est dans la performance, dans le théâtre, le cabaret… on est au cinéma. Une musique en 3D de film. Le chanteur, Alex Lee Jacob possède une esthétique gestuelle unique en son genre, à la mesure de son charisme et de sa voix : tantôt crooner à mémères décorées comme des arbres de Noël, tantôt tout en miaulements et spasme montant dans les limbes des aiguës.

Le trio fonctionne à merveille : les trois fortes personnalités d’Alex Lee Jacob, de Salsky jr et de Bruno Jacob occupent tour à tour la scène comme une hydre à trois têtes : un vrai groupe et non la juxtaposition de trois énergies. Encore une fois, on n’est pas dans le trio type guitare/batterie/basse, cela va au-delà et tantôt Bruno Jacob troque sa basse pour un bandjo, tantôt Salsky junior joue de la boite de conserve plutôt que du gros tom. La matière fait son et rajoute épaisseur et consistance à leur musique qui est aussi râpeuse que le crâne du chanteur est lisse : une musique perlée de sueur et d’idée vagabondes.

Leur musique ne prend ni au corps ni aux tripes mais à l’âme, car Alex Lee Jacob est un interprète qui n’a pas oublié sa formation théâtrale. Il prend le plateau et sa guitare pour nous raconter des histoires qui m’ont emmené ce soir-là à Little Italie au fin fond de la cave d’un Corleone sous acide ou encore devant le porche de Stanley Kowalski, dans une Nouvelle-Orléans pluivieuse. Leur élégance crasse, à la manière de Thelma et Louise au masculin et en complets-vestons, les percussions qui font office de scénographie (roue de vélo solitaire, volet usé…) donnent un charme désuet mais furieusement moderne à leur musique. Avec les années et la pratique de la scène, le groupe a su canaliser son énergie afin qu’une grande retenue sous-tende le concert et ne se craquèle qu’aux moments clés des chansons de Bella Mascarade, leur dernier album.

Une mention toute particulière au batteur qui sait marier les nuances comme rarement pour un groupe flok-rock et ne sort les coups qui dépotent qu’aux moments opportuns. Une onde de finesse dans un écrin de brute.

A la fois drôle et angoissante, l’ambiance des concerts du Skeleton Band ne laisse pas indemne. On ne danse pas, on ne parle pas, on regarde par les oreilles ces trois Fanny Ardant à moustache pétrir le plateau pour notre plus grand plaisir.

Bruno Paternot

 * :  Article Claudia Triozzi : http://ilinferno.com/2012/02/07/imagine-claudia-triozzi-et-haco-au-ccn-de-montpellier/

Toutes les dates de la tournée Bella Mascarade et des extraits sonores : http://www.myspace.com/alexandtheskeletonband/shows

Un clip : http://www.youtube.com/watch?v=xcbC6O52480&feature=youtu.be

https://www.facebook.com/pages/Le-Skeleton-Band/333784329660

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

    Art Art Bruxelles Art New York Art Paris Art Venise Biennale de Venise Centre Pompidou Danse Festival d'Automne Festival d'Avignon Festivals La Biennale Musiques Palais de Tokyo Performance Photographie Théâtre Tribune
  • Archives