« LES ESTIVANTS » : LES NEERLANDAIS DE TG STAN AU FESTIVAL D’AUTOMNE A PARIS

FESTIVAL D’AUTOMNE / Les Estivants / TG STAN / Vu au Théâtre de Nîmes / egalement du 30 octobre au 19 novembre 2012 au Théâtre Bastille / dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.

Depuis 1989, le collectif du TG STAN crée ses spectacles en Flamand puis les traduits et les tourne en français. En 2010, la compagnie a créé Zomergasten d’après le texte de Maxim Gorki, qu’elle recrée donc en 2012 au théâtre Garonne à Toulouse puis au Théâtre de Nîmes dans sa version française : Les Estivants. La traduction de Martine Bom est simple, excentrique et directe, à l’image de cette compagnie, bien installée et en même temps toujours innovante.

Ils sont neuf acteurs au plateau pour conter l’histoire d’une société bourgeoise ennuyée et plus à sa place. « C’est une pièce de grands solistes mais c’est aussi une pièce de troupe » disait Jacques Lassalle qui a monté la pièce au Français dans les années 80. Et le TG STAN est exactement cela, un chœur de solistes qui peut à la fois porter et être porté.

Au plafond dans la salle et sur scène, des veilleuses, cette petite lampe qui reste allumée dans le théâtre quand tout le monde part : la pièce de Gorki est comme une veilleuse, où les bourgeois, juste avant la révolution, sont encore là, au soir de leur vie (même les plus jeunes) et attendent péniblement que tout le monde parte. Les méthodes profondément brechtiennes, cet « aveu de théâtre » comme le dit si justement Bernard Dort du TG STAN, est là pour donner à cette pièce crépusculaire un dynamisme, un éveil qui rend le spectacle extrêmement dynamique et presque joyeux. On rit beaucoup et l’on ne perd rien de l’histoire, même si chaque acteur, hormis Jolente De Keersmaeker qui prend en charge le rôle principal, interprète au moins deux rôles.

Le plateau est encombré de guindes, de toiles et de projecteurs qui ne serviront pas ou peu et c’est finalement quand les acteurs sont à la face, comme pour une version de concert, que le spectacle marche le mieux. Un texte bouleversant et drôle pour des acteurs charnels et charnus.

Et puis, et puis il y a l’accent néerlandais à couper au couteau, les bredouillements des acteurs et leurs hésitations voire même leurs trous dans cette langue qui n’est pas la leur. Dans notre pays au jacobinisme centralisateur, quel plaisir d’entendre la langue française triturée et mâchée sans académisme ! Évidemment, cette langue si vivante, rocailleuse, s’accompagne d’un corps de l’acteur tout aussi vivant et autrement dynamique. Une singulière façon de penser la langue et son interprétation dans l’espace.

« Je me prends en pitié, comme si mon âme s’était rabougrie ». Surtout dans cette mise en scène-là, qui permet de se concentrer sur la substantifique moelle du spectacle, on peut prendre la mesure de ces personnages si tcheckhoviens de Gorki : les atrabilaires amoureux. Ils sont à la fois dans la détestation misanthropique mais complètement amoureux de l’autre. C’est certainement pourquoi Gorki a raté son pari de construire un pamphlet sur cette populace bourgeoise décadente : on les aime et on les excuse, car ils nous ressemblent trop, ces estivants. Dès que les questions deviennent trop existentielles, on fuit avec une petite danse. Le spectacle se finit tant bien que mal et ils sont tous partis. Seuls restent les personnages du début. Tout pourrait recommencer à nouveau.

Bruno Paternot

Tournée 2012/2013 :
Du 19 au 26 octobre au T.N.S.
Du 30 octobre au 19 novembre au Théâtre Bastille dans le cadre du Festival d’Automne
Du 27 novembre au 1er décembre au Onassis Cultural Center à Athènes
Du 16 au 19 janvier au KVS de Bruxelles
Les 2 et 3 février au Culturgest de Lisbonne

Si vous ne pouvez aller voir un spectacle du TG STAN, allez visiter leur site qui est très fourni, trilingue, et qui vaut le détour : www.stan.be/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives