PRECIPITATIONS : PACO DECINA AUX HIVERNALES D’AVIGNON

paco-decina-lph1232082[1]

FESTIVAL LES HIVERNALES D’AVIGNON : Précipitations : Paco Dècina / 1h08 / Jeudi 28 février à 18h00 / Théâtre Benoît XII / Avignon / Dans le cadre du festival LES HIVERNALES : 23 février – 2 mars 2013.

Le Festival LES HIVERNALES d’Avignon a ouvert le 23 février et clôturera le 2 mars prochain. Après Pascal Rambert ce 24 février, Les Hivernales accueillent la nouvelle pièce de Paco Dècina, « Précipitations ».

Précipitations se décline en trois tableaux, et se lit comme l’exploration de trois états, de trois territoires artistiques, avec en fil rouge la musique impulsive du batteur percussionniste Christian Lété. Trio, duo, solo se succèdent, servis par huit danseurs. La chorégraphie épurée de Paco Dècina, son écriture ciselée nous fait voyager au cœur d’un univers tout en sensualité et volupté conférant à cette pièce une atmosphère délicieusement lénifiante. Le charme opère et la sublime beauté de la danse laisse le spectateur dans un état proche de l’apesanteur.

Paco Dècina est napolitain d’origine. Il s’installe à Paris en 1984 et fonde sa compagnie Post-Rétroguardia deux ans plus tard. En 1987, il reçoit le prix chorégraphique de la Ménagerie de verre avec Tempi Morti. Suivent une trentaine de créations, dont les pièces majeures de Paco Dècina Ciro Esposito Fu Vincenzo en 1993, Mare Rubato et Infini en 1996, Neti Neti en 2000 et Soffio en 2003.

Après une résidence de quatre ans au Théâtre de la Cité internationale, il crée Fresque, femme regardant à gauche en 2009. C’est à Chartres puis à la Biennale du Val de Marne qu’il présentera Non Finito. En 2012, il est en résidence au Théâtre 71 – Scène nationale de Malakoff, où il crée cette pièce musicale et chorégraphique présentée dans le cadre des Hivernales Précipitations. Chorégraphe de l’épure et de l’harmonie, Paco Dècina façonne des pièces chorégraphiques, imprégnées de sensualité mystérieuse, impulsées par une vibration intérieure, aspirant le spectateur dans un univers autant physique que mental.

Le jeudi 28 février à la Salle Benoît XII, Avignon.

Production Compagnie Paco Dècina / Co-Production Théâtre 71 – Scène nationale de Malakoff, Scène nationale de Mâcon.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives