UOVO : LE FESTIVAL MILANAIS DES ARTS PERFORMATIFS OUVRE CE 20 MARS

MIMOSA-01-840x558[1]

Correspondance à Milan.
UOVO PERFORMING ART FESTIVAL 2013 / MILANO / 20-24 mars 2013.

11e édition pour ce festival inventif et innovant, qui au sein de la Triennale de Milan qui se tient actuellement, propose un programme axé sur les scènes contemporaines : danse, théâtre, performance. UOVO possède une expertise réelle en matière des tendances les plus novatrices de la scène internationale. Le programme de l’édition 2013 ne déroge pas à la règle.

Ainsi, pour la première fois en Italie Jérôme Bel présente sa création 2012 « Disabled theater » avec Hora, une compagnie dont l’originalité est qu’elle est constituée d’acteurs handicapés mentaux. Le quatuor composé de Cecilia Bengolea, François Chaignaud, Trajal Harrell et Marlene Monteiro Freitas propose « (M)IMOSA », une performance dansée incroyable, qui tourne dans toute l’Europe depuis sa création et que le public milanais pourra découvrir en ses murs.

Le chorégraphe croate Saša Bozi montre « Love Will Tear Us Apart », un travail sur les relations humaines, créé avec Petra Hrašanec. L’Italien Alessandro Sciarroni, une figure émergente de la scène de la performance en Italie, présente « FOLK-S Will You Still Love Me Tomorrow ». Le collectif italien Barokthegreat, dirigé par la chorégraphe Sonia Brunelli et le musicien Leila Gharib, propose un objet spécifique « L’attacco del clone »

Avec « Le Sacre du Printemps, Fear and Loathing in Las Vegas », la chorégraphe italienne Cristina Rizzo – à ne pas confondre avec son homologue français et homonyme Christian Rizzo- donne vie à son spectacle basé sur la musique de Stravinsky.

On retiendra particulièrement  « Ce n’est pas une histoire d’amour » de la performeuse suédoise Gunilla Heilborn qui revisite l’esthétique du Road-movie, mettant en scène une histoire sans fin, qui se répète en boucle, à travers les personnages Kowalski et Vera et leurs interruptions sarcastiques et leurs références satiriques.

Fondé sur l’imaginaire de Jérôme Bosch, Giorgia Nardin mettra en scène « Tous habillés avec nulle part où aller», un spectacle sur la relation que la beauté entretient avec la brutalité, alternant des images monstrueuses, des représentations fantastiques et figures tragiques.

Un «Dialogue avec Forsythe » abordera certains des thèmes fondamentaux de l’œuvre de l’un des artistes sud-africains les plus importants, William Forsythe, qui est retourné en Italie après dix ans d’absence avec sa Forsythe Company.

Enfin, Strasse, collectif nomade d’artistes milanais propose son « Drive-In projet n° 5 », un road-trip à travers les rues de la ville pendant la nuit. Une fusion entre le théâtre et le cinéma, incitant le spectateur à transformer la ville qu’il traverse, en une expérience de lecture urbaine qui se situe à mi-chemin du monde de la réalité et de la perception extrasensorielle.

Un cycle d’oeuvres qu’il faudra aller découvrir, pour certaines d’ailleurs une première en Italie. la XIe édition du festival milanais prouve une fois encore son acuité et la pertinence du concept UOVO.

Ettore Eco

UOVO 2013 : http://www.uovoproject.it – info 3488039149 – skype: uovoproject – info@uovoproject.it / dans le cadre de la Triennale di Milano Teatro dell’Arte.

UOVO-2013_-artista-Theater-HORA-Jérôme-Bel-_-titolo-Disabled-Theater_-foto-di-Ursula-Kaufmann-web[1]

Visuels : 1/ « MIMOSA » Marlene Monteiro Freitas 2/ Jérôme Bel / Hora : Disabled Theater / Photos DR / Copyright les artistes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives