LAURENT DESSUPOIU A LA LETTRE

méchant rêve

LAURENT DESSUPOIU A LA LETTRE

Compagnon de route de Buddy Di Rosa et des pionniers de la Figuration Libre, Laurent Dessupoiu se distingue depuis une dizaine d’années par son engagement citoyen et sa capacité rare à dépasser l’instant pour poser son art – peintures et sculptures – sur la diagonale folle reliant l’actuel et l’inactuel.

Son année 2013 s’ouvre sur plusieurs projets d’expositions et sur une nouvelle période d’expression. Ses toiles se couvrent ainsi de formules choc répétées à l’infini dans d’improbables glacis. Profondeur de champ ouverte au maximum du possible et du lisible pour marquer les esprits et les cœurs. Empreintes géopoétiques introductives d’une néo-volonté mélancolique d’usurper le littéraire au service d’un social beat et désespéré. Où va la société, il va. Où plonge la société, il plonge. Dessupoiu le sudiste n’en finit pas de radicaliser une esthétique née de l’écoute de Bob Dylan et de Lucio Dalla, de la lecture de Jack Kerouac et d’Allen Ginsberg.

« La Lune et nous », « Méchant rêve », « L’Amour c’est pas grave », « Joie et tristesse », « La liberté n’est pas une utopie »…les slogans existentiels se succèdent sur le rythme saccadé d’une Kalashanikov mitraillant le convenu. Salutaire à la veille d’une Biennale de Venise où l’aventure esthétique ne sera pas vraiment au rendez-vous.

Salvatore Lombardo

l'amour c'est pas grave

visuels Copyright Laurent Dessupoiu 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN