RALPH RUGOFF, COMMISSAIRE INVITE DE LA BIENNALE DE LYON 2015

ralph_rugoff_2580068b

BIENNALE DE LYON : Nommination de Ralph Rugoff, prochain commissaire de la Biennale d’art contemporain en 2015.

Thierry Raspail, Directeur artistique de la Biennale d’art contemporain de Lyon ouvre une nouvelle trilogie 2015 – 2019. Autour du mot « moderne ». Au poste de commissaire de l’édition 2015, il a choisi d’inviter Ralph Rugoff, actuellement directeur de la Hayward Gallery à Londres.

« Moderne ». Pour 2015 et jusqu’en 2019, j’ai choisi de cheminer avec « moderne », substantif et qualificatif. Moderne n’est pas modernisme et n’est pas non plus modernité, mais il (ou elle) peut les contenir, les happer ou les exprimer. Et nous savons parfaitement et ce depuis longtemps, depuis Rimbaud au moins, qu’ « il faut être absolument moderne ». (Thierry Raspail).

Ralph Rugoff, commissaire 2015, est directeur de la Hayward Gallery à Londres. En poste depuis 2006, il y a assuré le commissariat de nombreuses expositions dont : Psycho Buildings: Artists Take On Architecture, The Painting of Modern Life, Invisible: Art About the Unseen, 1957-2012, et The Alternative Guide to the Universe, ainsi que des expositions monographiques consacrées à Ed Ruscha, George Condo, Jeremy Deller et Tracey Emin.

Entre 2000 et 2006, il a été directeur du Wattis Institute for Contemporary Art à San Francisco, où il a réalisé une douzaine d’expositions dont Baja to Vancouver, premier panorama d’artistes de la Côte Ouest de l’Amérique du Nord, aussi que des projets individuels d’artistes tels que Mike Kelley, Roni Horn, Thomas Hirschhorn, Ann Veronica Janssens, Mike Nelson..

Auparavant il a travaillé comme commissaire et critique indépendant, en réalisant des expositions à la Serpentine Gallery de Londres (The Greenhouse Effect, 2000) ou encore au Hammer Museum de Los Angeles (Scene of the Crime, 1996). Sa première exposition, Just Pathetic (1990-91) figure, selon Artforum, parmi les expositions les plus influentes de la décennie.

Côté écriture, Ralph Rugoff a contribué à des catalogues et à des livres consacrés à des artistes tels que David Hammons, Paul McCarthy, Luc Tuymans, Michel Blazy, Jean-Luc Mylayne, ou Jean Painlevé, le cinéaste. Par ailleurs, il est l’auteur de Circus Americanus, un recueil d’essais sur la culture visuelle populaire et l’architecture. En 2005, il a remporté l’inaugural Ordway Prize for Criticism and Curating décerné par la Penny McCall Foundation aux États-Unis.

Il a été conseiller pour la Biennale de Sydney en 2002, et pour la Triennale de Turin en 2005. Plus récemment, il a participé en 2013 au jury du Turner Prize, et a fait partie en 2010 du comité de sélection du British Council pour la Biennale de Venise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives