CHEN CHIEH JEN : REALM OF REVERBERATION

Realm-of-Reverberations-1

CHEN CHIEH JEN : REALM OF REVERBERATION / Curateurs: Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós / Exposition du 7 novembre au 13 décembre 2014 / Galerie Olivier Robert, Paris / Vernissage le jeudi 6 novembre 2014, 18h.

Comment rendre voix et présence à ceux qui ont été abjectés du champ de la représentation ? Entre installation et cinéma photographié, Realm of Reverberation, le nouveau projet de Chen Chieh-Jen – dont on connaît l’attachement pour les archives de l’enfermement – se situe au sanatorium de Losheng, construit en 1929 sous colonisation japonaise pour les lépreux de la région de Taïwan.

Dans les années 1990, le gouvernement Taïwanais décide de transformer le site et déplace ses pensionnaires. Désormais en ruine, le sanatorium, longtemps considéré par les malades comme une prison inhumaine, apparaît aujourd’hui comme l’espace d’anéantissement d’une mémoire collective tissée par les souvenirs des anciens résidents encore vivants.

Au-delà de l’effacement même de ces êtres, de la dislocation de leur habitat, c’est à la disparition des traces de la désintégration de ces vies par le pouvoir que Chen Chieh-Jen contrevient. « A la violence des faits qui se bousculent en eux », ainsi que l’écrivait Michel Foucault dans la Vie des hommes infâmes, Chen oppose une archive sentimentale, une « anthologie d’existences », écrin d’une infime délicatesse pour ces vies singulières devenues peuple fantôme, peuple erratique.

Kantuta Quirós & Aliocha Imhoff

Né en 1960, Chen Chieh-Jen investigue l’histoire de Taïwan dans le contexte plus large de la mondialisation. Entre photographie, film et performance, son travail porte sur la biopolitique, les politiques de migration, le devenir du monde ouvrier et de l’usine, la puissance de la diffusion des images. Les pièces de Chieh-Jen Chen peuvent être considérées comme des « actes d’écriture des mémoires en marge », gelant « la colonisation de l’intérieur et de l’extérieur du pays ». Elles ont fait irruption dans les années 1980, à l’époque où Taiwan était encore sous loi martiale. Après la levée de la loi martiale en 1987, il a interrompu son travail artistique pendant neuf ans. Chen Chieh-Jen s’est fait remarquer à la fin des années 1990 avec les photographies et son film Lingchi – Echoes of historical photography qui ont fait et font le tour du monde des biennales et autres grandes manifestations internationales : Biennales de Venise, Sao Paolo, Taipei, Lyon, Los Angeles, Kwang-ju, Sidney, Tate Liverpool, Jeu de Paume, etc. Il est représenté par la galerie Olivier Robert.

Samedi 8 novembre 2014 – 19h : Rencontre avec l’artiste Chen Chieh-Jen, les commissaires de l’exposition Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós et Pascal Beausse, conservateur responsable des collections photographiques du FNAC.

Realm-of-Reverberations-5

Realm-of-Reverberations-8

Realm-of-Reverberations-2

Realm-of-Reverberations-6

Visuels : Chen Chieh-Jen – Realm of Reverberations – Courtesy Olivier Robert

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN