#ZEROTOLERANCE@MoMA PS1, NEW YORK

3_momaps1_zerotolerance_igorgrubic_eastsidestory

ZERO TOLERANCE / MoMA PS1,1st floor, NEW YORK / 26 octobre 2014 – 8 mars 2015.

Dans une période où les questions des libertés et de la liberté d’expression sont au cœur de nombreux débat, une exposition résonne tout particulièrement : Zero Tolerance se tient au MoMA PS1 à New York jusqu’au 8 mars 2015.

Le commissaire de l’exposition, Klaus Biesenbach est parti de cette citation de Joseph Beuys « Every human being is an artist ». Joseph Beuys a défini le concept de « sculpture sociale », il pensait que l’art a le pouvoir d’éduquer, que « le seul acte plastique véritable, consiste dans le développement de la conscience humaine ». En partant de là, tout acte visant à lutter pour une société plus juste et égalitaire devient acte créatif et donc art. Ainsi, dans Zero Tolerance les activistes deviennent artistes et vice versa, c’est pourquoi l’on y rencontre aussi bien des œuvres de Yoko Ono que la vidéo de l’action des Pussy Riot à Moscou.

Les artistes choisis sont tous engagés, il y a quelque chose de révolutionnaire dans ce que l’on voit. Il y est question de liberté, de liberté d’expression, de lutte contre le totalitarisme, contre les discriminations aussi, ce qui a été interrogé, ce sont les tensions régnant entre contrôle et liberté, un difficile équilibre qui peut basculer dans une telle volonté de contrôle qu’il y a alors une totale perte de liberté.

Avec ses Demonstration Drawings (2009), Rirkrit Tiravanija a demandé à des artistes thaïs, d’anciens étudiants pour la plupart, de faire des dessins à partir de photographies issues de The International Herlad Tribune. Ces dessins présentent des scènes de manifestations, de protestations politiques, d’actions collectives. Traitées au crayon de papier, elles sont toutes sur un même plan et recouvrent les quatre murs d’une pièce, de haut en bas. Ce qui est donné à voir sont des événements qui ont eu lieu dans des temps et des lieux différents mais, les voir en un même lieu, permet de se rendre compte de l’importance des conflits et du nombre de luttes qui émergent partout.

SILENCE = DEATH (1987), l’affiche du collectif Act Up New York est l’une des images fortes de cette exposition. Elle est simple, directe, efficace, elle énonce un fait, c’est quand on se tait que l’on meurt, c’est quand on arrête de se battre que cesse la vie. Act Up est un groupe diversifié, non-partisan d’individus unis dans la colère et déterminés à agir afin de mettre fin à la crise du SIDA.

Un autre message simple et percutant : WAR IS OVER! If You Want It – Happy Christmas Form John And Yoko (1969), cette affiche de Yoko Ono est juste une impression en noir sur blanc mais il ne faut pas oublier de lire ce qui est écrit en petit : « If You Want It! ».Une façon de dire que c’est à nous de faire en sorte que nos convictions se réalisent.

Dans l’installation East Side Story (2006-2008), Igor Grubić combine deux projections vidéo. Dans l’une, on peut voir des extraits vidéos de deux gay prides, la première à Belgrade en 2001 et la seconde à Zagreb en 2002. Ces deux marches ont été perturbées par le public et par des affrontements par des groupes néo-nazis. En parallèle, une autre vidéo est projetée, on y voit un danseur à la fois rejoué les événements de la première, que ce soit la marche que les affrontements qui y ont eu lieu et leur violence. Malaise. Il est question d’acceptation, d’amour et de violence, pas si loin de West Side Story, beaucoup moins excitant par contre.

Interroger la question de la liberté est un exercice périlleux : où s’arrête notre liberté et jusqu’où notre liberté peut-elle aller sans nuire à celle d’autrui ? En quoi une idée est-elle meilleure qu’une autre ? En quoi une idée du monde peut-elle faire basculer ce dernier dans le passé et l’obscurantisme ? Je, nous vivons dans un monde où des artistes ont la possibilité de créer, où des journalistes peuvent écrire ce qu’ils veulent, dénoncer, interroger, faire réfléchir par leurs propos, leur articles, leurs mots, leurs dessins mais ce n’est de loin pas le cas partout. C’est un combat de tous les jours et de tout temps, qui peut aussi passer par une exposition.

Cécile Ripoll
à New York

MoMA PS1 is located at 22-25 Jackson Avenue at 46th Ave in Long Island City, Queens.

1443.2001

WP_20150108_14_28_57_Pro

WP_20150108_14_37_20_Pro

Visuels: 1- Igor Grubić, East Side Story. 2006-2008, Double-channel video: color and sound, Image courtesy the artist / 2- Joseph Beuys , Democracy is Merry (Demokratie ist lustig).1973/2014, Reproduction of screenprint © 2014 Artists Rights Society (ARS), New York / VG Bild-Kunst, Bonn / 3- Act Up New York, SILENCE = DEATH, 1987. Poster. Courtesy Act Up New York. Photo: C.R. / 4- Yoko Ono, WAR IS OVER! If You Want It – Happy Christmas Form Jonh And Yoko, 1969. Poster. Courtesy the artist.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives