ANISH KAPOOR S’OFFRE SON NOIR EXCLUSIF

121218-MCA_Anish_Kapoor-0751_72dpi_1

Selon un article paru dans le Daily Mail, l’artiste britannique Anish Kapoor vient de s’offrir l’exclusivité des droits d’exploitation artistique du « Vantablack », un procédé innovant qui donne un noir très intense, « la peinture noire la plus pure » selon l’artiste.

Développé par la société Surrey Nanosystems, le « Vantablack » absorberait 99,96 % de la lumière visible. Cela donne un noir très profond, si profond qu’il « fait perdre tout repère ». Anish Kapoor en parle comme d’un noir « si profondément noir que vos yeux ne peuvent presque pas le voir », « le plus noir de l’univers, après les trous noirs »…

Composé de nano-particules tubulaires de carbone, le « Vantablack » devient donc propriété d’Anish Kapoor pour son usage artistique, à l’instar du fameux IKB (International Klein Blue) d’Yves klein, cet outremer très profond dont la vibration mystique qu’il inspirait à son auteur a donné de très captivants monochromes.

Comments
2 Responses to “ANISH KAPOOR S’OFFRE SON NOIR EXCLUSIF”
  1. personacn dit :

    Noir sur noir, c’est Soulages qui doit se faire du souci.
    Btw, la grosse différence entre Kapoor en Klein vient du process de création. Klein est le propre créateur de son bleu si célèbre. Kappor s’approprie un brevet🙂

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN