LAURENT GRASSO, « ELYSEE », GALERIE EDOUARD MALINGUE HONG KONG

Laurent-Grasso-SolarWind

LAURENT GRASSO, « ELYSEE » / Galerie Edouard Malingue, Hong Kong / jusqu’au 30 Avril 2016.

Edouard Malingue présente en première mondiale le film Elysée de Laurent Grasso. Après le succès de SolarWind, l’installation spectaculaire de l’artiste inaugurée dans le 13ème arrondissement de Paris, Edouard Malingue Gallery présente en première mondiale la prochaine exposition de Laurent Grasso, Élysée pour laquelle l’artiste a obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer dans le bureau du président de la République Française.

Avec Elysée, Laurent Grasso propose une réflexion unique sur l’esthétique et la représentation du pouvoir. Véritable incursion dans les arcanes feutrés du Salon Doré du Palais de l’Elysée, le film s’attache à faire
surgir de l’ombre les objets de la fonction présidentielle.

Produite à l’invitation des Archives nationales, cette oeuvre coproduite par la Galerie Edouard Malingue de Hong Kong, est la première d’une série que l’artiste souhaite consacrer aux lieux du pouvoir. La musique originale du film a été composée par Nicolas Godin, l’un des deux membres du groupe Air.

Comme souvent dans son travail, Laurent Grasso élargit son approche artistique par des recherches historiques et scientifiques. Le film s’inscrit dans la logique des « Deux corps du Roi » formulée par Ernst Kantorowicz : celle d’une continuité du pouvoir au delà de son incarnation par un individu.

Le Salon Doré du Palais de l’Elysée, lieu de travail du Président de la République Française, devient le sujet central d’un espace hautement symbolique et propice à l’imaginaire. Avec élégance et puissance, Elysée de Laurent Grasso révèle les légendes grandioses et les croyances mystiques liées à la magie du pouvoir.

Pour la présente exposition à la galerie Edouard Malingue à Hong Kong, l’artiste présente un dispositif global mêlant peintures, vidéos, néons ou encore sculptures. La richesse et la multiplicité des oeuvres entraînent le spectateur à appréhender les différentes variations de pouvoir à travers les territoires et les civilisations.
Outre le film Elysée, pièce fondamentale de l’exposition, Laurent Grasso présente une série de sculptures
mystérieuses, héritage de la civilisation Jomon au Japon et du christianisme, évoquant l’incarnation multiple du pouvoir sur plusieurs territoires. Autres pièces symboliques du faste du pouvoir, la sculpture dorée Anechoic Wall (Gold) et les nouvelles peintures sur feuille d’or de Studies into the past semblent prolonger les dorures du Palais de l’Elysée.

Le pouvoir du Vatican est aussi évoqué par Silencio, une étrange sculpture de héron réduit au silence par l’objet qu’il tient dans son bec, reproduisant un fragment de fresque du Vatican. L’esthétique des Regalia , ces attributs symbolisant le pouvoir, se trouve retranscrite dans la hiératique sculpture en marbre blanc d’une « main de justice ». Avec cette exposition, Laurent Grasso dévoile les multiples facettes du pouvoir, objet opaque et éblouissant.

Laurent Grasso « SolarWind », Copyright the artist / Galerie Perrotin

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN