CLEMENT BAGOT, « TREIXEL », GALERIE EVA HOBER

BAGOT CLEMENT_Treixel_exposition personnelle_galerie Eva Hober  Paris_2016_light_7

Treixel, une exposition de Clément Bagot / galerie Eva Hober / du 17 mars au 16 avril 2016.

Les dessins de Clément Bagot présentent une complexité graphique, un enchevêtrement de tracés très fins et de petits motifs cellulaires. Des vides offrent comme des respirations dans cet espace ramifié. De loin, des formes organiques apparaissent, des éléments de la nature, du monde marin ou minéral. Dans ce foisonnement de lignes et de structures, des densités et des cavités se révèlent.

Clément Bagot travaille de façon instinctive. La feuille est son espace d’une promenade. Dès qu’il la commence, il s’y abandonne sans l’idée d’une composition. D’un geste sensible, telle une écriture, il dépose ses premiers traits à l’encre et au fur et à mesure de son parcours, il fait naître une gamme de trames. Il se donne un temps de pause pour continuer à remplir la feuille et par intuition, trouver des liens entre les graphismes. Ce processus où règnent le hasard et l’improvisation relève aussi d’une quête de lâcher prise. L’artiste se laisse guider par son réseau de lignes qui se construit peu à peu. Ses dessins font ainsi penser à la fois à des cartes mentales et à des territoires imaginaires. Clément Bagot choisit ses supports et ses médiums pour se donner l’occasion d’expérimenter de multiples possibilités d’entrelacement.

Son exposition à la galerie Eva Hober permet de découvrir ses différentes techniques. Dans sa série de petits formats à l’encre blanche sur papier mi-teintes, le dessin semble se détacher du fond. Une certaine profondeur s’y manifeste. D’autres, de plus grand format montrent des ramifications qui s’entrecroisent. Le choix d’une gamme de différentes couleurs ajoute une complexité à la concentration d’éléments graphiques.

Clément Bagot offre un exercice de perception au spectateur. Ses dessins invitent celui-ci à refaire son parcours et à se perdre comme dans un labyrinthe. De la vue d’un paysage à un élément organique, son regard peut se concentrer sur un détail puis sur un autre. Cette exposition propose ainsi plusieurs expériences de voyage.

Pauline Lisowski

BAGOT CLEMENT_Treixel_exposition personnelle_galerie Eva Hober  Paris_2016_light_4

Images copyright © Marc Domage © Galerie Eva Hober

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN