BEN KINMONT, « WE ARE A MULTITUDE », RENNES

ZAC2016008G0323-0771

Ben Kinmont, We are a multitude, Galerie Art & Essai, Université Rennes 2, jusqu’au 22 avril 2016.

Congratulations ! C’est par des félicitations que commence l’exposition We are a multitude. Quatorze vases qui attendent patiemment leurs bouquets de fleurs, livrés chaque mercredi pendant un mois. S’envoyer des fleurs en accordant une nouvelle temporalité au travail de l’artiste et s’auto-congratuler de manière collective « rend visible la multiplicité des personnalités au sein d’un même groupe »[1].

Elles sont quatorze à avoir élaboré ce projet, quatorze commissaires à avoir réactivé et interprété la pratique conceptuelle et éditoriale de l’artiste californien, Ben Kinmont. We are a multitude rapporte l’unité de toutes les pluralités d’un groupe d’étudiantes, qui se saisissent d’un processus de conception de l’art et qui nous proposent leur vision commune et personnelle, à travers la réactivation et l’archivage, d’actions puis de traces ; des principes chers à Ben Kinmont.

Qu’en est-il du statut de l’artiste, du curateur, mais aussi du spectateur ? Les champs s’entremêlent les frontières s’épuisent et nous assistons comme regardeurs et ou acteurs, à de nouvelles formes de propositions hybrides de conception d’exposition.

Il est question d’autorité et de positionnement dans la Galerie Art & Essai. Chaque volonté curatoriale et artistique est reconceptualisée puis donnée à voir jusqu’à ce que le regardeur intègre à son tour un processus de réactivation personnelle. « Jusqu’où peut-on s’approprier l’œuvre de l’artiste ? » , une question, qui a guidé les commissaires tout au long de ce projet.

Un protocole a été mis en place à travers deux project room, Itinéraires et Promised relations ; or, thoughts on few artists’contracts et huit projets issus pour certains d’actions menées et consignées dans l’ouvrage de référence de cette exposition, Prospectus[2].

Les actions de Ben Kinmont dans l’espace urbain sont nommées, « troisième sculpture », chacune donne lieu à un référencement où les documents relatifs à ce moment sont classés et étiquetés. Des indexations très précises de l’artiste, qui sont présentées dans des vitrines et des boîtes sur des étagères. Il existe une certaine stratification dans ce référencement systématique d’actions. Les temporalités artistiques se superposent et semblent exponentielles. Comme un inventaire des possibilités curatoriales, c’est une exposition évolutive qui rentre à son tour dans les archives.

Et si l’interprétation tient une place de choix dans We are a multitude, La table aussi ! Cet espace fédérateur au milieu de la galerie a été créé spécialement pour l’exposition. S’asseoir pour consulter puis reproduire et emmener les documents de l’artiste, s’avère ouvrir une fois de plus les possibilités d’appropriation des protocoles de Ben Kinmont. Ainsi ils-elles participent « activement au devenir de son œuvre »[3] . Un lieu de rassemblement où nous pouvons nous poser cette question « Est-ce que l’art peut aider l’autre ? »

Ben Kinmont, « We are a multitude », Galerie Art & Essai, Université Rennes 2, jusqu’au 22 avril 2016, sur une proposition du Master Métiers et Arts de l’Exposition. Le Cabinet du Livre d’Artiste fait la part belle à la pratique de libraire de Ben Kinmont en présentant l’exposition Open by Chance & Appointment jusqu’au 28 avril 2016.

[1] Dossier de presse, Ben Kinmont, We are a multitude, 2016
[2] Ben Kinmont, Prospectus, 1984 – 2010, JRP Ringier, 2011
[3] Dossier de presse, Ben Kinmont, We are a multitude, 2016

ZAC2016008G0323-0679

Images courtesy of the artist. Photo ⓒ Patrick Zachmann

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN